Retour vers l'accueil
pub
 
 
 
 
arrondi gauche imprimer    Conseiller l\'article à un ami arrondi droit
 

 

 
 
voir les images
voir vos commentaires
onglet
 
Un film de Alain Corneau
Pays d'origine France
Durée 1h55
Sortie en France 00/04/1979
Sortie Mondiale
00/04/1979

Avec
Patrick Dewaere (Franck Poupart)
Miriamme Boyer (jeanne)
Marie Trintignant (Mona)
Bernard Blier (Staplin)
Jeanne Herviale (La tante)
Charlie Farnel (Marcel (police))
Samuel Mek (le boxeur)
Jack Jourdan (l'entraineur)
Fernand Coquet
Scénario Alain Corneau Georges Pérec
Musique Gérard Lenorman
Production Prospectacle et Gaumont International
Distribution Gaumont

Tiré du livre de:
Jim Thompson




votez Chroni au Weborama
Votez Chroni !
hotspot

Cette oeuvre a été notée 5

Série Noire
 
Le polar noir est vivant
 

26/08/2002
voir les images
Engrenage

Franck vit une existence morne de représentant de commerce. Son 3-pièces sordide, sa femme dépressive, sont autant de raisons à son insatisfaction et à la grisaille de ses journées.
Au cours d'une de ses tentatives de vente à domicile, il rencontre la jeune et attirante Mona que sa vieille tante avare contraint à se prostituer.
La tante cache un pactole sous son toit…

Temporel et intemporel

Série Noire est un film noir dans la grande tradition américaine. Grand amateur du polar-noir, Corneau a choisi d'adapter un roman de Jim Thompson (traduit dans la fameuse Série Noire) à la France de la fin des années 70.
Le résultat est saisissant, profondément ancré dans la réalité de l'époque, et en même temps purement intemporel. Ce trait d'ailleurs se retrouve dans la musique, entre la radio terriblement seventies, dramatique (Bécaux, Claude François…) et la bande son à proprement parler, faussement légère (Duke Ellington).

Corneau touche à ce que nous avons de plus universel, et cela est propre au genre qu'il exploite. "Moi, je ne fais pas de la psychanalyse" dit Pouppard (Dewaere) dans le film.
Se fait-il porte-parole de Corneau qui affirmait : "Qui dit noir-polar dit d'abord : radiographie sociale, rapports de force, et non pas analyse psychologique et sentimentale (du genre de celles qui se démodent tous les 5 ans). […] Noir-polar c'est aussi le gouffre1." ?
On aurait du mal à en douter.

Jusqu'ici tout va bien

Mais le contexte est favorable au "gouffre". On sent Franck sur la corde raide, prêt à basculer d'un moment à l'autre, définitivement.
Franck Poupart, "Poupée pour les intimes", c'est l'acteur français le plus doué de sa génération, le charisme incarné, Patrick Dewaere, nommé aux Césars pour son interprétation magnétique, César qui lui sera soufflé par Claude Brasseur (dans La Guerre des Polices).

C'est Georges Pérec qui signe les dialogues de Série Noire (et co-écrit le scénario avec Corneau). Dewaere leur donne vie en virtuose.
L'acteur donne une humanité troublante au personnage, de par ses monologues, ses accès de violence, ses hésitations entre bonnes et mauvaises actions, ses scrupules, ses doutes, sa déraison et sa façon de glisser inexorablement vers elle dans un processus meurtrier et tragique.

Corneau est parfaitement fidèle à sa conception du film noir.
Un bijou.

1 Alain Corneau, dans la préface de l'ouvrage Le Film Noir Américain.



.::Sophie
   
imprimer | conseillez l'article à un ami|
Vos commentaires
Ajoutez votre commentaire

R.DAVID-ANDRE a écrit le 11/01/2003 à 06h23.  Commentaire 104, Visiteur 45
La musique de Juan Tizol colle au film.J'ai reconnu Caravan.Serais-je passer à côté d'un autre thème dans ce film énivrant.
Merci d'avance et meilleurs voeux.
Robert

Ajoutez votre commentaire

   
©Chroniscope : 2000-2017
Conception/design : Jean Bernard | Programmation PHP/Mysql : Fabien Marry | Articles : Sophie | Martin | Anne | Sébastien | Jean | Fabien | Oli | Dan | Samuel | Virae | Antoine
Les avis exprimés sur le site n'engagent que leur(s) auteur(s) | Mentions légales

Valid HTML 4.01! Valid CSS! Level A conformance icon, 
          W3C-WAI Web Content Accessibility Guidelines 1.0
Hit Parade Positionnement et Statistiques Gratuites