Retour vers l'accueil
pub
 
 
 
 
arrondi gauche imprimer    Conseiller l\'article à un ami arrondi droit
 

 

 
 
voir les images
voir vos commentaires
onglet
 
Un film de Georges Lucas
Pays d'origine USA
Durée 2h10
Sortie en France 20/09/1999
Sortie Mondiale
20/05/1999

Avec
Liam Neeson (Qui-Gon Jinn)
Ewan McGregor (Obi-Wan Kenobi)
Natalie Portman (La reine Padmé Amidala)
Jake Lloyd (Anakin Skywalker)
Ian McDiarmid (Sénateur Palpatine)
Ahmed Best (Jar Jar Binks)
Anthony Daniels (Z6PO - C3PO)
Kenny Baker (R2-D2)
Frank Oz (Yoda)
Pernilla August (Shmi Skywalker)

Scénario Georges Lucas
Musique John Williams
Production Rick McCallum
Distribution 20th Century Fox

Le DVD
Zone2
Pistes Son
Français DD 5.1 EX
Anglais DD 5.1 EX
Commentaires Audio
Sous-titres
Français
Anglais
Hollandais

Sur le Web
Site officiel
starwars.com
À voir :
theforce.net





votez Chroni au Weborama
Votez Chroni !
hotspot

Cette oeuvre a été notée 4

Star Wars Episode I - La Menace Fantôme
(Star Wars Episode I - The Phantom Menace)
 
Chaque saga a un commencement
 

20/08/2002
voir les images
Acheter le DVDAchetez che Amazon.fr
Acheter la musique du DVDAchetez che Amazon.fr
L'histoire

Le film commence dans l'espace, deux jedis abordent un vaisseau dans le but d'entamer des négociations avec la fédération du commerce qui détient un monopole commercial sur la petite planète Naboo.
De ces deux jedis, l'un nous est parfaitement inconnu, il s'agit de Qui Gon Jin, l'autre nous le connaissons il s'agit de Obi Wan Kenobi (ou Ben Kenobi) . Les négociations ne débutent pas, les jedis sortent leurs fameux sabres lasers et ca y est, on est dans le film…

La critique

Ce film à la particularité de ne pas être une suite des 3 épisodes existants (La Guerre des étoiles, L'Empire contre-attaque et le Retour du Jedi), mais le début de cette série de 6 épisodes. Donc il ne faut pas voir ce film comme un film à part entière mais plutot comme l'introduction des cinq autres épisodes qui suivront (en gros le début d'un film de 12 heures).
Ce film est donc d'importance car il s'agit de présenter ce qui va se passer et non ce qui s'est passé. Le rôle d'Anakin, qui est d'importance, est très bien mis en scène plusieurs fois Yoda pense qu'il ne pourra pas devenir un Jedi. Nous connaissons la plupart des futurs protagonistes des épisodes 4,5,6: Obi Wan Kenobi, R2D2, C3PO, Yoda, le seigneur Sith…
Certains diront qu'il n'y a pas de scénario, d'autres penseront que le film est très chargé en effets spéciaux, que Starwars ce n'est que du marketing…
Le film débute comme un Starwars et se termine comme Starwars, il n'y a pas à dire, il respecte le genre voir peut être trop 20 ans après, on aurait aimé un scénario plus étoffé, plus imprévisible. Des nouveautés comme Jar Jar Binks, personnage crée "pour les enfants" (qui eux aussi, je le rappelle, ont le droit à leur cinéma).
Starwars on aime on aime pas, mais on ne dégoûte pas les fans comme moi. Oui il y a beaucoup d'effets spéciaux, près de 2000 scènes selon le documentaires dans le DVD bonus. Mais Starwars sans effets spéciaux ce n'est pas Starwars.
Le scénario est très simple voir prévisible, pas de surprise à l'horizon. Juste des effets spéciaux, des combats, de l'action et encore de l'action. Le film à l'image des autres Starwars ne change pas du genre. Les fans apprécieront.
Le rythme est soutenu, les combats spectaculaires, les décors magnifiques, on sent que ce n'est pas un film tourné en 2 jours dans un garage. Starwars a toujours été un précurseur en matière de cinéma : il y 3 ans, on pouvait se permettre de critiquer les films dit numériques, mais aujourd'hui quel film ne contient pas d'images de synthèse? Peu. Même le cinéma français, à l'image de Vidocq, en est victime.
La course de pod (où l'on se doute de la victoire d'Anakin) rappelle Ben Hur dans ses grandes lignes, dans le sénat on peut apercevoir E.T., et la destruction du vaisseau amiral par Anakin, n'est pas sans rappeler la destruction de l'étoile noire par son fils quelques années plus tard… Des clins d'œil toujours très sympathiques à observer.
La performance des acteurs, très appréciée dans les premiers Starwars des années 80, n'est pas non plus, ici, la meilleure prestation que l'on ai vu. Mais bon, jouer devant un écran bleu, est-ce donné à tout le monde? Pour les dialogues insipides, il est clair que ce n'est pas du Shakespeare ou du Audiard, mais est ce bien l'essentiel?
La musique est aussi d'une grande importance et elle est omniprésente dans le film, pour la musique du combat de fin ce sont des chœurs qui chantent dans une ambiance quasi religieuse. On retrouve aussi la symphonie starwars qui accompagne le texte qui défile au début du film, (comme au bon vieux temps..)
Pour conclure, je dirai que starwars est un film grand public, ce qui implique qu'il est commercial, qu'il est léger mais que ce n'est que du divertissement!! Pas la peine de se voiler la face, il y a 16 ans d'écart entre l'épisode 6 et celui-ci, il est normal qu'il ne colle plus tout a fait à l'idéologie Starwars, mais bon, les temps changent, George Lucas aussi.


^o^ ^o^ ^o^ ^o^ ^o^ ^o^ ^o^ ^o^ ^o^ ^o^ ^o^ ^o^ ^o^ ^o^ ^o^ ^o^
Le film narré : ATTENTION, si vous n'avez pas vu le film, vous pourriez en apprendre trop sur le film (comme la fin).


Le film commence dans l'espace, deux jedis abordent un vaisseau dans le but d'entamer des négociations avec la fédération du commerce qui détient un monopole commercial sur la petite planète Naboo.
De ces deux jedis, l'un nous est parfaitement inconnu, il s'agit de Qui Gon Jin , l'autre nous le connaissons il s'agit de Obi Wan Kenobi (ou Ben Kenobi). Les négociations ne débutent pas, les jedis sortent leurs fammeux sabres lasers et ça y est, on est dans le film
Ils parviennent à échapper aux droides et autres drones, puis se retrouvent dans une forêt de la planète Naboo, ou Qui Gon sauve la vie à un Gungan, Jar Jar Binks. Il arrive dans une citée sous-marine Otoh Gunga, dans un décor magnifique. Après avoir rencontrés le boss Nass, il rejoigne la cité Naboo: Theed.
C'est la qu'ils rencontrent la Reine de Naboo, Amidala. Ils s'échappent de Theed à l'aide d'un vaisseau starfighter, et c'est là qu'entre er jeu un protagoniste que l'on retrouve dans les 3 autres starwars: R2D2, le petit droide, qui sauve en parti le vaisseau endommagé. Mais ils doivent se poser une petite planète éloignée, et néanmoins très célèbre : Tatooïne.

Tatooïne

Tatooïne est la planète la plus célèbres de Starwars. C'est notamment sur cette planète que l'on retrouvera Luke Skywalker (Mark Hamill), Han Solo (Harrisson Ford) dans les épisodes 4, 5 et 6.
En arrivant sur cette planète ils rencontrent un petit garcon, Anakin Skywalker qui deviendra le mythique Darth Vador, le sombre monarque du coté obscur.
Pour aider ses nouveaux amis, Anakin, alors esclave de Watoo, un parieur invétéré, doit gagner une course de module, la Bunta. C'est à ce moment du film que les effets spéciaux se font le plus sentir. On assiste à un chef d'œuvre de trucages et d'effets visuels.
Anakin gagne sa course et sa liberté mais doit abandonner sa mère.
Qui Gon, fera la rencontre d'un mystérieux guerrier, un sith (nb : le coté obscur de la force) Darth Maul. Le vaisseau s'échappe de cette planète pour se rendre à Coruscant, la capitale de toutes les galaxies (la planète n'est qu'une immense ville).
La reine Amidala se rend au Sénat pour plaider la cause de son peuple, et dans une courte scène on peut apercevoir E.T. comme un clin d'œil à Steven Spielberg. Pendant ce temps là les jedis et Anakin se rende au conseil des Jedis, où l'on voit un personnage tout aussi mythique que Darth Vador, Maitre Yoda, et un autre jedi joué par Samuel L. Jackson.

La bataille de fin

Amidala et les jedis retournent sur Naboo, et aidés par les Gungans ils combattent les droides. Anakin, lui, prend un vaisseau et s'envole pour le vaisseau amiral qu'il détruira, ce qui permet au Gungan de gagner une bataille bien mal engagée contre les Droides.
Pendant ce temps là les 2 jedis affrontent de nouveau Darth Maul. Qui Gon est tué, Obi Wan tuera le Sith, et promettra a Qui Gon de former Anakin, qui on le sait déjà ne sera pas une réussite, car Anakin passera de l'autre coté de la force pour devenir Darth Vador.
Le film s'achève sur une grande cérémonie de fète parmis les Naboos et les Gungans réunis.


Le DVD

J'ai eu la chance de voir ce film sur 3 supports différents, le cinéma (en avant première, la classe), en VHS, et sur DVD.
Le dvd est 5 minutes plus long que la VHS (pour les amateurs de statistiques), mais rien n'est plus agréable que de regarder ce film sur grand écran (comme beaucoup d'autres d'ailleurs).
Ce n'est pas la peine de vanter les mérites du DVD par rapport à une cassette vidéo mais seulement de dire, qu'en plus d'une qualité irréprochable, le film est masterisé en THX pour une meilleure qualité d'image et de son, et dans les menus du dvd, on trouve des outils pour régler le contraste et l'image, si l'on possède un Home Cinéma, merci Mr Lucas.

Les bonus
C'est là que la magie de starwars opère. Le DVD est blindé de bonus en tous genres : (liste non exhaustive)
7 scènes coupées, dont le second tour de la course de pod version longue
Documentaires internet, films documentaires, extraits en tous genres pour mieux nous présenter le film, l'histoire, les acteurs, le tournage, la musique…
Les affiches "La menace Fantome" en plusieurs langues, ainsi que d'autres documents publicitaires présentant les principaux personnages.
Les photos inédites du tournage.
Des clips vidéos TV, ciné et des poèmes symphoniques sur le film.
Documentaire sur le jeu starwars Starfighter
2 storyboard en mode multi-caméra.

A noter qu'à chaque démarrage du DVD Film, le menu est présenté dans lieu différent (notamment Coruscant, Naboo, Tatooine, la cité Gungan).


Conclusion

Le dvd bonus est d'une rare richesse, près de quatre heures de vidéos d'images inédites, de scènes coupées… Un must du genre.

.::Seb
   
imprimer | conseillez l'article à un ami|
Vos commentaires
Ajoutez votre commentaire

Unefandufilm! a écrit le 31/05/2002 à 19h50.  Commentaire 362, Visiteur 97
J'adore en général Star Wars et sa trilogie ! Un super film de sicence-fiction ! Mais le premier épisode n'est pas mon préféré ! Mais encore bravo à Lucas et à toute son équipe !!!

Ajoutez votre commentaire

   
©Chroniscope : 2000-2017
Conception/design : Jean Bernard | Programmation PHP/Mysql : Fabien Marry | Articles : Sophie | Martin | Anne | Sébastien | Jean | Fabien | Oli | Dan | Samuel | Virae | Antoine
Les avis exprimés sur le site n'engagent que leur(s) auteur(s) | Mentions légales

Valid HTML 4.01! Valid CSS! Level A conformance icon, 
          W3C-WAI Web Content Accessibility Guidelines 1.0
Hit Parade Positionnement et Statistiques Gratuites