Retour vers l'accueil
pub
 
 
 
 
arrondi gauche imprimer    Conseiller l\'article à un ami arrondi droit
 

 

 
 
voir les images
voir vos commentaires
onglet
 






votez Chroni au Weborama
Votez Chroni !
hotspot

Cette oeuvre a été notée 2

Gladiator
 
Le génial Général devenu esclave
 

02/11/2001
voir les images
Démocratie

Maximus est le plus grand général de l'empire, il a de l'honneur et du courage, ce qui en fait le favori de Marc Aurel. Mais ce dernier se meurt et ne peut se faire à l'idée que son fils hérite de l'empire car celui-ci est... méchant. C'est un homme politique corrompu et compromis qui ne se soucie guère des projets démocratiques de son père. En effet, le vieil homme, en pleine guerre contre les barbares germains est pris de remords et ne désire plus qu'une chose: que le pouvoir revienne aux mains des romains. Il charge maximus de cette mission.

Tyrannie

Commode, le fils, est plein d'ambitions. Il a déjà fait ses plans pour l'empire depuis longtemps et ne se satisfait pas de la décision de son père. Il le tue. Maximus refuse l'allégeance et se fait bannir (en fait il s'échappe lorsque l'on est censé l'exécuter). Dès lors, Commode n'a plus d'opposition et installe un régime despotique. L'aboutissement de ce processus de monopolisation des pouvoirs est la dissolution du sénat.

Scènes SM de base

Mais maximus n'est pas mort. Blessé lors de son évasion (il a tué tous les témoins), il est secouru par une caravane, soigné mais se retrouve esclave. Mais pas n'importe quelle sorte d'esclave, je vous le donne en mille, maximus devient gladiateur. Plusieurs combats. Des morts, du sang, des armures, des casques, des épées, des filets, des fouets, des lanières de cuire, que des hommes bien musclés! Stéphane Berne n'aurait pas demandé mieux! Mais maximus s'en sort et est adulé par le public. Il entrevoit enfin le moyen de remplir la mission que feu l'empereur lui avait donné.

Une gloire dérangeante

Alors le gladiateur, dit "l'espagnol" se met à jouer de cette gloire pour gravir les échelons d'un métier, dont l'aboutissement est un combat à Rome devant l'empereur. Cette perspective le motive à combattre toujours plus, sa popularité croit, et arrivé à Rome, ses victoires répétées et insolentes commencent à faire de l'ombre à l'empereur. Commode le démasque mais ne peut le tuer sur le champ car il se mettrait à dos le public. Alors il lui fait faire des combats tous plus difficiles les uns que les autres, mais le héros s'en sort toujours à la fin.

Le Sénat, à la rescousse

La sœur de commode cherche à se débarrasser de son frère. Pour arriver à ses fins, elle met en relation un sénateur et maximus pour sauver le sénat d'une part et pour mettre fin à la tyrannie en mettant fin au tyran. Plusieurs rebondissements. Finalement, maximus arrive à tuer Commode lors d'un combat "singulier" dans l'arène, devant tout Rome, mais meurt, comme d'un contre coup. Commode l'avait empoisonné pour se faciliter la tache.

De superbes décors

Ce qui est le plus remarquable dans ce film, ce sont certainement les costumes et les décors. Les costumes sont somptueux, mais pas trop, tout comme il faut. Le luxe est présent mais n'est pas criard, et la majesté des personnages qui en ont, est rendue par la carrure des acteurs, et non par des dorures aussi lourdingues que fausses. En général une grande attention est prise à l'esthétique. Les scènes de batailles sont admirablement tournées, sans parler de la prouesse technique qui a été de rendre aussi vrai que nature le Grand Coliseum.

Les gentils gagnent toujours à la fin

Mais encore une fois, les gentils gagnent encore à la fin. Ce n'est pas une originalité, c'est évident, mais c'est quand même énervant de voir encore une fois triompher la démocratie, mourir le tyran et la veuve retrouver l'orphelin. Pas d'originalité donc, ni de surprise d'ailleurs puisque la fin est courrue d'avance. Gladiator est donc un film, certes beau, mais sans suspens. Dommage.


En résumé, j'aurai été déçu par le DVD si je l'avais acheté toutefois, je n'ai pas non-plus passé une si mauvaise soirée que ça. Alors, un bon conseil, faites acheter le DVD à un ami et faites le vous offrir. ;-)



.::Martin
   
imprimer | conseillez l'article à un ami|
Vos commentaires
Ajoutez votre commentaire

Jean a écrit le 03/11/2001 à 00h34.  Commentaire 262, Visiteur 27
Rouge comme le sang des gladiteurs qui crèvent dans l'arène.

Amgfe a écrit le 01/03/2002 à 23h17.  Commentaire 263, Visiteur 164
ça m'enerve les blazés !

Lil kim93 a écrit le 07/12/2002 à 12h13.  Commentaire 25, Visiteur 12
tres tres bien j'avais un exposé a faire et je me suis inspiré totalement de vos commentaires.
dommage qu'il n'y ait ps de portrait sur Commode Marc Aurel et Maximus

Lil kim93 a écrit le 07/12/2002 à 12h41.  Commentaire 26, Visiteur 12
tres tres bien j'avais un exposé a faire et je me suis inspiré totalement de vos commentaires.
dommage qu'il n'y ait ps de portrait sur Commode Marc Aurel et Maximus

Lionel a écrit le 19/06/2003 à 15h04.  Commentaire 1402, Visiteur 826
Très très beau film, réalisation quelque peu linéaire mais diablement efficace. Musique extraordinaire d'une puissance pouvant défier un empire...

Juldraven a écrit le 18/05/2004 à 02h18.  Commentaire 6608, Visiteur 2593
bon film de gladiateurs mais pas super comme film tout court !!! ^pour les amateurs de films americains

PEPSI a écrit le 01/12/2004 à 20h39.  Commentaire 9354, Visiteur 3332
A CI-DESSUS - VOUS AVEZ DEJA COMMENTER AUTRE CHOSE ?

Ajoutez votre commentaire

   
©Chroniscope : 2000-2017
Conception/design : Jean Bernard | Programmation PHP/Mysql : Fabien Marry | Articles : Sophie | Martin | Anne | Sébastien | Jean | Fabien | Oli | Dan | Samuel | Virae | Antoine
Les avis exprimés sur le site n'engagent que leur(s) auteur(s) | Mentions légales

Valid HTML 4.01! Valid CSS! Level A conformance icon, 
          W3C-WAI Web Content Accessibility Guidelines 1.0
Hit Parade Positionnement et Statistiques Gratuites