Retour vers l'accueil
pub
 
 
 
 
arrondi gauche imprimer    Conseiller l\'article à un ami arrondi droit
 

 

 
 
voir les images
voir vos commentaires
onglet
 
Un film de Harald Zwart
Pays d'origine USA
Durée 1h29
Sortie en France 05/09/2001

Avec
Liv Tyler (Jewel)
Matt Dillon (Randy)
John Goodman (Inspecteur Dehling)
Paul Reiser (Carl)
Michael Douglas (Mr Burmeister)

Scénario Stan Seidel
Musique Marc Shaiman
Production Furthur Films
Distribution Europe Distributions

Le DVD
Zone2
Pistes Son
Anglais DD 5.1
Français DD 5.1
Sous-titres
Français

Sur le Web
Site officiel
onenightatmccools.com

le wallpaper




votez Chroni au Weborama
Votez Chroni !
hotspot

Cette oeuvre a été notée 4

Divine mais dangereuse
(One night at Mc Cool's)
 
Drolissime
 

10/12/2002
voir les images
Acheter le filmAchetez che Amazon.fr
Acheter la musique du filmAchetez che Amazon.fr
One night at Mc Cool's

Une nuit à Mc Cool's, le bar des idiots du village (et apparemment il y en a beaucoup), le bof (pardon, beauf, beau-frère quoi) du barman (Paul Reiser, parfais en petit-bourgeois coincé) aperçoit la plantureuse Jewel, bombe sexuelle sortie de nulle part.
Une nuit a Mc Cool's, le barman (Matt Dillon, qui joue les abrutis à la perfection) rencontre Jewel, créature irrésistible qu'il sauve des sales pattes de son amant.
Une nuit a Mc Cool's, l'inspecteur Dehling (John Goodman, touchant en dindon) croise la superbe Jewel, petite-amie du barman qui vient de tuer en légitime défense une brute épaisse venue cambrioler le bar.

Pas très fin, mais très efficace!

Je n'ai (presque) que ça à dire : ce film est hilarant. Plus parodique que Scary Movie, 100 000 fois plus comique (ce n'est pas difficile, me direz-vous...), ce film qui ne paye pas de mine est un véritable bijou d'humour !!!

3 hommes pas très fins se font embobiner par une héroïne un peu à part. Et si le film n'est jamais filmé à travers ses propres yeux, la belle n'en est pas moins l'élément central dont on cerne de moins en moins vaguement la psychologie consumériste.

Et oui, c'est toujours de ça qu'il s'agit : une femme assoiffée de biens, prête à tout pour obtenir ce qu'elle désire, et surtout prête à se servir de ses charmes mis en évidence au gré des yeux qui la décrivent (et la déshabillent...), tellement ébouriffés que tous ont besoin d'évacuer les bouffées de chaleur qu'elle produit : avec une psy pour l'avocat, un prêtre pour le flic, un tueur a gages pour le petit-ami.
Non la belle n'est pas un cadeau, ni un ange. Le réalisateur s'amuse à créer des contrastes, et si nos bonshommes la voient différemment, cela évidemment ne gâche rien...
Pour l'avocat en chemise rose, elle est l'incarnation du fantasme (la scène dans laquelle il la décrit s'approchant de lui, d'abord vêtue d'un short, puis d'une robe de plus en plus courte est hilarante !). Pour le flic, elle est l'innocence en détresse. Pour son petit-ami, elle est un cauchemar ! Pour tous, elle est stupide.

Mais c'est bien elle qui mène la danse.
Cupide, manipulatrice, dangereuse, calculatrice, Jewel est le mythe de la femme fatale revisitée de façon délirante, sans aucun souci de réalisme et c'est tant mieux car les personnages sont d'autant plus croustillants.
Manifestement, les acteurs se sont payé de belles tranches de rire, car leur bonheur de jouer fait plaisir à voir ! Michael Douglas se paie même le luxe de s'auto-parodier, le temps d'une marche rappelant les Rues de San Francisco, démarche, musique, tenue des années 80 et manière de filmer typique du feuilleton dont il était la vedette, à l'appui. A hurler de rire !!!!
Quand a la scène qui suit ce moment la, bien qu'elle soit hautement prévisible, en n'en est pas moins drôle (cf. YMCA !).

Entre clins d'œil parodiques et dérision exacerbée et jubilatoire, ce pastiche représente 1h30 de rire !

A voir, plutôt que toute daube américaine avec tout plein de chiffres derrière (JP3, SC2...), comme au loto, mais pas en lingot, et surtout pas enrichissante.


.::Sophie
   
imprimer | conseillez l'article à un ami|
Vos commentaires
Ajoutez votre commentaire

Fabien a écrit le 10/12/2002 à 20h21.  Commentaire 40, Visiteur 6
Ah... Liv' Tyler qui joue explicitement un fantasme sur pattes !
Ce film est une excellente parodie de nombreux genre de films, dont le film érotique (la scène du lavage de voiture...)
Un pûr bonheur.

Selarips a écrit le 17/12/2002 à 10h03.  Commentaire 50, Visiteur 24
très bon film
bonne confrontation finale

moralité du film : pour manipuler les gens, nul besoion d'être un jedi master

Ajoutez votre commentaire

   
©Chroniscope : 2000-2017
Conception/design : Jean Bernard | Programmation PHP/Mysql : Fabien Marry | Articles : Sophie | Martin | Anne | Sébastien | Jean | Fabien | Oli | Dan | Samuel | Virae | Antoine
Les avis exprimés sur le site n'engagent que leur(s) auteur(s) | Mentions légales

Valid HTML 4.01! Valid CSS! Level A conformance icon, 
          W3C-WAI Web Content Accessibility Guidelines 1.0
Hit Parade Positionnement et Statistiques Gratuites