Retour vers l'accueil
pub
 
 
 
 
arrondi gauche imprimer    Conseiller l\'article à un ami arrondi droit
 

 

 
 
voir les images
voir vos commentaires
onglet
 
Un film de Francois Truffaut
Pays d'origine France
Sortie en France 06/11/2002

Avec
Jean-Pierre Léaud (_)
Robert Beauvais (_)
Claire Maurier (_)
Delphine Seyrig (_)
Michael Lonsdale (_)
Claude Jade (_)

Distribution MK2

Le DVD
Zone2

Sur le Web
Site officiel
MK2

Contenu du coffret:
4 films : Les 400 coups - Baisers volés - Domicile conjugal - L'Amour en fuite




votez Chroni au Weborama
Votez Chroni !
hotspot

Cette oeuvre a été notée 4

Les Aventures d’Antoine Doinel (Coffret DVD)
 
Antoine Doinel ou le génial roman d’un inadapté
 

11/01/2003
voir les images
Acheter le DVDAchetez che Amazon.fr
Tout a été dit sur ce formidable pan du cinéma français, sur cet incroyable projet qui a vu, pendant vingt ans, un même cinéaste réaliser une série de films autour d’un même héros, interprété par un même acteur.
Truffaut – Léaud - Doinel, ces trois noms résonnent avec bonheur aux oreilles des cinéphiles du monde entier. La relation entre le réalisateur et son comédien fétiche fut sans équivalent, entre identification et filiation, entre mélancolie euphorique et joie triste, entre fausse naïveté et vraie profondeur.

Ces aventures ne pouvaient pas trouver meilleur écrin que les superbes éditions MK2, qui sont à l’origine d’une réédition des œuvres complètes de Truffaut.
Serge Toubiana, passeur essentiel et gardien de la mémoire du grand cinéaste, a accompli un énorme travail d’accompagnement de ces films, les mettant en perspective, tout en restant accessible au plus grand nombre. Grâce à ce coffret DVD, Antoine Doinel, immense personnage populaire et universel, rentre définitivement dans le patrimoine du cinéma national et mondial.

Les films : une éducation sentimentale aussi drôle que mélancolique

Revoir aujourd’hui les 4 longs métrages, du séminal « Les 400 coups » au conclusif « L’amour en fuite » en passant par « Baisers volés » et « Domicile conjugal », sans oublier le court métrage « Antoine et Colette », réalisé pour le film à sketchs « L’amour à 20 ans », constitue encore une source de plaisir, simple et léger mais souvent aussi bouleversant, derrière la façade trompeuse de films que l’on pourrait croire mineurs.
Si Truffaut a pu être critiqué par certains intégristes pour avoir, en apparence, cédé à une certaine facilité, contrairement à l’intransigeance d’un Godard, son alter ego de la Nouvelle Vague, il demeure ce cinéaste unique, sensible, observateur généreux et attentif des méandres sentimentaux.

Leaud, le double de Truffaut

Il ne pouvait pas trouver plus parfaite projection de lui-même, que Jean-Pierre Léaud, plus grand acteur français du dernier demi-siècle. Il a apporté au personnage de Doinel une magnifique vitalité, mélange permanent d’arrogance, de fragilité et de décalage, transcendant les scénarios de Truffaut. Doinel doit autant au cinéaste qu’au comédien, parfaite synthèse de la vie et des obsessions des deux.

"Les 400 coups" : choc initiatique

Cette complicité éclate dès « Les 400 coups » en 1959, Léaud devient pour l’éternité, ce garçon gouailleur, indépendant d’esprit, épris de liberté, qui se cognera sans cesse aux murs de la réalité, jonglant avec la vérité pour mieux la tordre, quitte à mentir à ceux qu’il aime.
Sans être une biographie de Truffaut, beaucoup d’éléments correspondent à sa propre enfance, de l’école buissonnière à l’amour naissant pour l’art (le cinéma bien sûr mais aussi la littérature et la musique). « Antoine et Colette », sketch d’une demi-heure, réalisé en 1962, nous montre un Doinel adolescent, en proie à ses premiers affres amoureux.

Des "Baisers volés" au "Domicile conjugal"

Truffaut alors, se doit de reprendre ce personnage, double et fétiche. Ce sera chose faite en 1968 avec « Baisers volés », délicieuse comédie où, dans une époque de rupture et de révolution, Doinel se révèle être un inadapté plus qu’un subversif, un instable (professionnel et sentimental) plus qu’un rebelle.
Il est désireux de s’intégrer mais se trouve trahi par sa sincérité et sa maladresse. Il aime les filles gentilles et sages, comme Christine, le grand amour de sa vie et surtout les parents de celle-ci, comme pour retrouver une chaleur familiale, disparue trop vite de sa propre existence.
« Domicile conjugal », en 1970, représente la suite logique de la vie de Doinel, qui emprunte désormais l’itinéraire commun du couple (mariage, vie commune, naissance d’un enfant puis adultère et crise). Se dessine alors la grande ambition de sa vie, écrire.

L'amour en fuite, point final du cycle

Cette vocation s’incarnera, en 1979, dans le dernier chapitre de ses aventures, « L’amour en fuite », point final du cycle. On y découvre un Doinel, toujours aussi merveilleusement en inadéquation avec le monde, auteur du roman de sa vie, peuplé des femmes aimées et quittées.
Le film, d’une tristesse insondable malgré son ton badin, est constitué, en grande partie, de longs extraits des épisodes précédents, lui donnant un caractère récapitulatif et finalement très nostalgique. Antoine Doinel termine sa vie à l’écran sous une apparente forme de bonheur, que l’on devine aussi intense qu’éphémère.

Les compléments : mais qui est Antoine Doinel ?

Les différents compléments constituent une somme inestimable d’archives et de commentaires sur les aventures de Doinel. Chaque film est considérablement enrichi par une présentation courte mais très éclairante faite par Serge Toubiana ainsi que par une multitude de documents. On y voit Truffaut au travail ou parlant du cycle à la télévision, on peut revoir le film, accompagné de longues discussions de Toubiana avec ses comédiens et ses collaborateurs. Mais s’il ne fallait retenir qu’un bonus, sans conteste, on choisirait les bouts d’essai de Jean-Pierre Léaud en 1958. Ce mélange de spontanéité, de fraîcheur, d’insouciance, de légèreté mais aussi d’envie et de rage ne quittera jamais Léaud. Il flottera éternellement dans ses films, leur apportant une touche unique de subtilité et de grâce.

.::Samuel
   
imprimer | conseillez l'article à un ami|
Vos commentaires
Ajoutez votre commentaire

Aucun commentaire n'a encore été entré.

   
©Chroniscope : 2000-2017
Conception/design : Jean Bernard | Programmation PHP/Mysql : Fabien Marry | Articles : Sophie | Martin | Anne | Sébastien | Jean | Fabien | Oli | Dan | Samuel | Virae | Antoine
Les avis exprimés sur le site n'engagent que leur(s) auteur(s) | Mentions légales

Valid HTML 4.01! Valid CSS! Level A conformance icon, 
          W3C-WAI Web Content Accessibility Guidelines 1.0
Hit Parade Positionnement et Statistiques Gratuites