Retour vers l'accueil
pub
 
 
 
 
arrondi gauche imprimer    Conseiller l\'article à un ami arrondi droit
 

 

 
 
voir les images
voir vos commentaires
onglet
 
Un film de Hayao Miyazaki
Pays d'origine Japon
Durée 2h04
Sortie en France 15/03/2003
Sortie Mondiale
1986

Scénario Hayao Miyazaki
Musique Joe Hisaishi
Production Studios Ghibli
Distribution GBVI

Sur le Web
Site officiel
lechateaudansleciel.com





votez Chroni au Weborama
Votez Chroni !
hotspot

Cette oeuvre a été notée 4

Le château dans le ciel
(Tenku No Shiro Rapyuta)
 
Poesie et condition de l'enfant
 

27/01/2003
voir les images
Acheter le filmAchetez che Amazon.fr
L’avant-première avait lieu tôt, très tôt. Se lever un dimanche matin à 7:00, c’est dur. Mais alors, ça en valait vraiment la peine.

Ce film de Miyazaki est sorti depuis quelques temps déjà (16 ans). Mais à l’époque, ce genre n’intéressait pas encore suffisamment le public français. Depuis l’immense succès de Mon Ami Totoro, Princesse Mononoké et le Voyage de Chihiro, GBVI a eu l’idée lumineuse de ressortir ses anciens films dans les salles obscures. Bientôt sur le grand mur blanc, on pourra revoir Nausicaa et tout les autres « vieux » films. Chouet’ !! Enfin pour l’instant, profitons de ce petit bijou parce que c’est bien ce que c’est !
16 ans et pourtant, l’animation surpasse de loin toutes les productions, européennes ou françaises. Les Français ont beaucoup à apprendre à commencer par ravaler leur orgueil et reconnaître que l’animation française ne vaut pas un pet de lapin (et encore, un lapin sous alimenté !).

Dans un dirigeable, des hommes à lunettes scrutent le ciel avec insistance. Une petite fille semble être leur prisonnière ou leur protégée. Des pirates de l’air les attaquent apparemment à la recherche d’une seule chose, un petit objet appartenant à la petite fille : une pierre bleu.
La petite fille réussit à échapper à tous en se jetant dans le vide, mais contre toute attente, elle ne s’écrase pas comme une crêpe sur le sol. La pierre semble, sur elle, posséder un pouvoir fortement prisé. En effet, plusieurs pensent qu’elle est le guide vers LAPUTA, le « Château dans le Ciel ». Grâce à l’aide d’un petit garçon, Pasou, Shiro empêchera tous les esprits corrompus de s’emparer de LAPUTA et de son immense puissance.

Plein de poésie (com’ d’hab’), des couleurs et des perspectives qui donnent le vertige dans certaines scènes, un scénario avec une trame un peu simple mais efficace. On retrouve quelques personnages récurrents aperçus un peu partout dans les autres films.
Ici, une critique en filigrane de la condition de l’enfant, de son travail. Et comme à son habitude, Miyazaki rappelle toujours à spectateurs l’importance qu’il porte à la nature. Est-il encore nécessaire de rappeler qu’Hayao investi la plus grosse part de ses recettes dans des organismes destinés à préserver les forêts japonaises ?

PS : Je dois le dire, je ne peux pas m’en empêcher : le générique de début est absolument à tomber ! Vous comprendrez ce que je veux dire…


.::Dan
   
imprimer | conseillez l'article à un ami|
Vos commentaires
Ajoutez votre commentaire

Jeff a écrit le 16/01/2003 à 22h33.  Commentaire 384, Visiteur 250
Pour info, le château dans le ciel réalise le meilleur démarrage cette semaine avec plus de 33 000 entrées. Pourvu que ça dur ^_^
La semaine prochaine, je vais le voir !

Jp a écrit le 31/01/2003 à 15h15.  Commentaire 438, Visiteur 277
VU mardi dernier(25/01/03)
et c'est une merveille!!!
de + la musique est fantastique.

bravo!!!

MP a écrit le 31/01/2003 à 17h42.  Commentaire 440, Visiteur 279
Pour moi, Laputa, est le film d'animation le mailleur de Miyazaki ( à mon avis), il est profond et complexe à plusieurs degrés. Les petits y voient une bête hisoire d'amour avec des méchants et de magnifiques paysages, bref un conte pour eux. Quand aux adultes ils voient en ce film une vrai encyclopédie philosophique sur le monde, la nature,...

Gala a écrit le 01/02/2003 à 19h10.  Commentaire 449, Visiteur 282
trés bien

Larry a écrit le 01/02/2003 à 20h03.  Commentaire 451, Visiteur 284
J'ai enfin fini par le voir au cinéma (après l'avoir vu en vieux divx tout pourri). Toujours aussi sublime. En éspérant que les résultats soient suffisants pour motiver Gaumont à nous sortir Nausicaa.

Emmanuel a écrit le 03/02/2003 à 11h59.  Commentaire 464, Visiteur 293
on ne peut s'empécher de penser à Nadia et les secrets de l'eau bleu... mais on plane tout de même très bien

Gildas a écrit le 04/02/2003 à 13h04.  Commentaire 474, Visiteur 297
Juste pour dire que Nadia est une série qui a été réaliosée 5 ans après "Le château dans le ciel", mais que Miyazaki avait failli la réaliser quelques années plus tôt.
http://gildas.jaffrennou.free.fr

Laeti a écrit le 09/03/2003 à 20h50.  Commentaire 662, Visiteur 388
On ressort de ce film heureux, émerveillé de voir comme la vie est belle et comme un dessin animé peut s'adresser avec tant de beauté à des enfants aussi bien qu'à des ados, aussi bien qu'à des adultes!!!Bravo!!

SEB a écrit le 19/07/2003 à 13h38.  Commentaire 1760, Visiteur 1011
Miyasaki est un génie,chacune de ses oeuvres est un délice pour l'esprit.La musique de Hisaichi et comme d'habitude absolumente fabuleuse,bref Laputa est comme les autres creations de Miyazaki,c'est à dire un chef d'oeuvre...

Ajoutez votre commentaire

   
©Chroniscope : 2000-2017
Conception/design : Jean Bernard | Programmation PHP/Mysql : Fabien Marry | Articles : Sophie | Martin | Anne | Sébastien | Jean | Fabien | Oli | Dan | Samuel | Virae | Antoine
Les avis exprimés sur le site n'engagent que leur(s) auteur(s) | Mentions légales

Valid HTML 4.01! Valid CSS! Level A conformance icon, 
          W3C-WAI Web Content Accessibility Guidelines 1.0
Hit Parade Positionnement et Statistiques Gratuites