Retour vers l'accueil
pub
 
 
 
 
arrondi gauche imprimer    Conseiller l\'article à un ami arrondi droit
 

 

 
 
voir les images
voir vos commentaires
onglet
 
Un film de John Stockwell
Pays d'origine Etats-Unis
Durée 1h38
Sortie en France 26/12/2001

Avec
Kirsten Dunst (Nicole)
Jay Hernandez (Carlos)
Bruce Davison (Tom Oakley)

Scénario Phil Hay, Matt Manfredi
Musique Paul Haslinger
Production Touchstone Pictures
Distribution GBVI





votez Chroni au Weborama
Votez Chroni !
hotspot

Cette oeuvre a été notée 3

Crazy/Beautiful
 
Elles sont toutes blondes
 

06/10/2001
voir les images
Acheter le filmAchetez che Amazon.fr
Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais elles sont toutes blondes, ces héroïnes des nouvelles comédies dramatico-sentimentales sur la base un peu éculée du “tout les sépare, et pourtant, ils s’aiment”. Il y a eu Claire Danes (Romeo+Juliet), Christina Ricci (Sleepy Hollow, OK la romance n’était pas le thème central du film mais le couple Ricci / Depp vaut bien la référence), Charlize Theron (Sweet November) ou encore Julia Style (Save the last Dance). Etant donne l’éclectisme des films cités (je vous rassure tout de suite, je tente seulement de faire autant de références a des films que les professionnels de Studio savent le faire dans une seule critique), vous vous demandez peut-être ou je veux en venir, ou si je veux en venir quelque part. La réponse est oui, je veux en venir a un constat très simple : aujourd’hui la romance entre une blanche et un noir (ou un bleu, peu importe), entre riche et pauvre, entre clean et junkie, ça fait cliche.
Et dans ce film, tout semble porte par un sens particulier de l’usage des cliches et stéréotypes.

Guerre au clichés

On serait presque tente de passer le synopsis du film sous silence pour parler directement du cœur de Crazy/Beautiful, tant le premier pourrait être le jouet du cynisme ambiant. Mais j’imagine que qui que l’on soit (garçon ou fille, j’entends), on ne peut pas renoncer a parler d’un rôle joue par Kirsten Dunst, a son avantage, ou pas.

Et dans Crazy/Beautiful, autant vous dire que l’actrice de Virgin Suicides n’est pas toujours filmée sous le meilleur angle possible. On l’a déjà vue dépressive, mais extravertie a outrance et saoule, personnellement je ne m’en souviens pas (cela dit je ne connais pas la totalité de sa filmo).
Evidemment ce n’est pas tout : aussi paumée qu’elle soit, notre pauvre petite fille riche tombe un beau latino pauvre comme il faut. Evidemment, tout les sépare. Elle est livrée a elle-même dans une superbe villa avec domestique (latine bien entendue), lui est fliqué par sa mère qui ne veut pas que le dernier rejeton finisse mal ; il est sérieux a l’école, elle me glande rien, il est droit, elle boit toute la journée, il est cartésien, elle est artiste…

Je t’aime, moi aussi…

Apres un bonne heure a nous présenter minutieusement la vie de chacun, de façon plutôt plaisante, qui flirte avec les cliches en leur faisant souvent un joli pied de nez, le réalisateur abandonne la mise en place du décor et la machine se met vraiment en branle, et ça remue un tant soit peu notre sentimentalisme.
La répartition du temps (introduction, problème, issue) est un peu surprenante mais est pourtant complètement cohérente pour une « étude » en profondeur des personnages.
Kirsten Dunst en est l’élément central, sur qui tout le film repose. Et elle est superbe.


Si on regarde le nombre de films cyniques qui circulent, il est bon de se rendre compte qu’un peu de romantisme tourmenté ne fait pas de mal de temps en temps. Crazy/Beautiful est certes un énième film sur les ados, et pourtant il est suffisamment inhabituel dans son traitement pour qu’on remarque qu’il est un peu a part dans une catégorie souvent dominée par la mièvrerie.
Par chance, c’est plutôt avec émotion et délicatesse que le réalisateur s’attache à l’itinéraire singulier qui permet de montrer difficulté de vivre, à aimer, être aimé, communiquer. De l’universel qui transparaît dans un cas particulier…

Un joli film, profond et optimiste.



.::Sophie
   
imprimer | conseillez l'article à un ami|
Vos commentaires
Ajoutez votre commentaire

Nyny a écrit le 10/06/2006 à 12h48.  Commentaire 18085, Visiteur 5081
ah au fait en parlant de blonde, dans requiem for a dream elle est brune !!!!!!

Ajoutez votre commentaire

   
©Chroniscope : 2000-2017
Conception/design : Jean Bernard | Programmation PHP/Mysql : Fabien Marry | Articles : Sophie | Martin | Anne | Sébastien | Jean | Fabien | Oli | Dan | Samuel | Virae | Antoine
Les avis exprimés sur le site n'engagent que leur(s) auteur(s) | Mentions légales

Valid HTML 4.01! Valid CSS! Level A conformance icon, 
          W3C-WAI Web Content Accessibility Guidelines 1.0
Hit Parade Positionnement et Statistiques Gratuites