Retour vers l'accueil
pub
 
 
 
 
arrondi gauche imprimer    Conseiller l\'article à un ami arrondi droit
 

 

 
 
voir les images
voir vos commentaires
onglet
 
Un film de Alex Proya
Pays d'origine Etats-Unis
Durée 1h40
Sortie en France 1998
Sortie Mondiale
1997

Avec
Rufus Sewell (John Murdoch)
William Hurt (Inspector Frank Bumstead)
Kiefer Sutherland (Dr. Daniel Schreber)
Jennifer Connelly (Emma Murdoch/Anna)
Richard O'Brien (Mr. Hand)
Ian Richardson (Mr. Book)
Bruce Spence (Mr. Wall)
Colin Friels (Walenski)
John Bluthal (Karl Harris)
Mitchell Butel (Husselbeck)

Scénario Alex ProyasDavid S. GoyerLem Dobbs
Musique Trevor Jones
Production Alex ProyasAndrew Mason

Le DVD
Zone2
Pistes Son
Anglais Dolby Digital 5.1
Français Dolby Digital 5.1
Sous-titres
Français

Sur le Web
À voir :
Matrix vs Dark City





votez Chroni au Weborama
Votez Chroni !
hotspot

Cette oeuvre a été notée 5

Dark City
(Dark City)
 
Vous ne savez pas qui ils sont...
 

04/06/2003
voir les images
Acheter le filmAchetez che Amazon.fr
Acheter la musique du filmAchetez che Amazon.fr
il ne sait plus où il est, ce qu'il fait, nu dans cette baignoire et pourquoi il se trouve dans cette chambre d'hôtel, minable, dans laquelle le cadavre d'une femme git, atrocement mutilé. Est-il le meurtrier? Mais la question primordiale qui le hante ..."qui est -il " ?
Le téléphone sonne et la voix haletante lui ordonne de fuir, de quitter cet endroit. C'est ainsi qu'il apprend alors son nom : Murdoch. Il fuit l'hôtel et voila que débute sa quête d' identité.
C'est alors qu'il découvre que la police le recherche pour le meurtre de plusieurs jeunes femmes...
Ne pouvant croire qu'il est responsable d'actes d'une telle atrocité, il choisit de mener sa propre enquête plutôt que de se rendre à la police.
Au cours de ces enquêtes, il va découvrir le secret d'un monde où personne ne se rappelle la clarté du soleil. La ville est en fait toujours plongée dans l'obscurité et cette "Dark City" est contrôlé par d'étranges personnages
Ces derniers, à intervalles réguliers, endorment mystérieusement toute la population et durant ce sommeil forcé, ils transforment la ville et changent, à loisirs, la vie des citoyens, sans que quiconque ne s'aperçoivent de rien,afin de comprendre le cerveau humain.
John Murdoch est en fait la goutte d'eau dans le désert, un homme qui parvient à échapper à leur funeste volonté, un individu qui n'obéit plus aux lois de l'endormissement et de la transformation...L'élu?


Avis.

Film visionnaire, thriller fantastique, Dark City est désormais un classique. Sur une intrigue qui emprunte au polar son ambiance enfumée de privés et de femmes fatales, la musique est présente juste ce qu' il faut...
La qualité des effets spéciaux est exceptionelle, une atmosphère dans laquelle on retrouve l'inspiration des meilleurs films noirs et fantastiques; De Blade Runner à Metropolis, en passant par Brazil
ou La Cité des enfants perdus.
Cette réalisation est de plus très minutieuse, car à chaque vision on remarque de nouveaux détails qui accentuent et prouvent que cette histoire est extrêmement bien écrite: le scénario, signé par le metteur en scène Lem Dobbs et David Goyer, est original et surprenant.

Constamment étonnant, Dark City constitu un rêve-cauchemar éveillé dont la scène finale vaut à elle seule le détour. Alex Proyas nous avait alléché avec The Crow, Il concrétise son talent avec ce film d'une pure beauté et nous entraîne une nouvelle fois dans les méandres de son imagination, au cœur d'un tourment sombre et visuel qui influencera le cinéma de nos jours(Matrix
)...

Un film à voir et à revoir image par image.


A noter.

Jennifer Connely (Hot Spot,Requiem For A Dream ) dans un rôle glamour qu'elle assume admirablement


Morale.

Chacun peut modeler sa realité et en faire ce qu'il veut; ce film donne une véritable reflexion sur soi-même et sur les autres.




.::Lésia
   
imprimer | conseillez l'article à un ami|
Vos commentaires
Ajoutez votre commentaire

Juldraven a écrit le 18/05/2004 à 01h59.  Commentaire 6597, Visiteur 2593
alex proyas ( the crow) a encore frappé juste, film avec enigme et coté dark et le film est sombre mais belle images a la fin !!!!!

Ajoutez votre commentaire

   
©Chroniscope : 2000-2017
Conception/design : Jean Bernard | Programmation PHP/Mysql : Fabien Marry | Articles : Sophie | Martin | Anne | Sébastien | Jean | Fabien | Oli | Dan | Samuel | Virae | Antoine
Les avis exprimés sur le site n'engagent que leur(s) auteur(s) | Mentions légales

Valid HTML 4.01! Valid CSS! Level A conformance icon, 
          W3C-WAI Web Content Accessibility Guidelines 1.0
Hit Parade Positionnement et Statistiques Gratuites