Retour vers l'accueil
pub
 
 
 
 
arrondi gauche imprimer    Conseiller l\'article à un ami arrondi droit
 

 

 
 
voir les images
voir vos commentaires
onglet
 
Un film de Wolfgang Becker
Pays d'origine RFA
Durée 2h
Sortie en France 10/09/2003
Sortie Mondiale
13/02/2003

Avec
Daniel Brühl (Alexander Kerner)
Katrin Saß (Christiane Kerner)
Maria Simon (Ariane Kerner)
Chulpan Khamatova (Lara)
Florian Lukas (Denis)
Alexander Beyer (Rainer)
Burghart Klaußner (Robert Kerner)
Jürgen Holtz (Ganske)
Christine Schorn (Frau Schäfer)

Scénario Bernd Lichtenberg & Wolfgang Becker
Musique Yann Tiersen
Production Bavaria Film International, X-Filme Creative Pool, WDR, Arte
Distribution Océan Films

Sur le Web
Site officiel
(en Allemand)





votez Chroni au Weborama
Votez Chroni !
hotspot

Cette oeuvre a été notée 5

Good bye Lenin !
 
Recit d'une Allemagne au carrefour entre deux idéaux.
 

19/09/2003
voir les images
Alex est un jeune allemand de l'Est, né vers 1970. Il est encore très jeune lorsque son père quitte la famille pour passer à l'Ouest.
Après un long mutisme, sa mère se décide à s'impliquer à fond dans la vie de la communauté communiste, comme pour laver l'honneur de la famille et la trahison de son époux envers elle, sa famille, son pays et les valeurs en lesquelles elle croit.

Mais, lorsqu'elle voit son fils Alex se faire arrêter alors qu'il manifestait pour l'ouverture des frontières de la RDA, celle-ci a un infarctus, et plonge dans le coma.

Elle y restera 8 mois.
8 mois ce n'est pas bien long, mais pour la RDA, ces huit mois là sont une éternité, tant les bouleversements qui s'y opèrent sont profonds.
En si peu de temps, tout un système est remplacé par un autre.

Lors de son réveil, le médecin est formel : le moindre choc émotionnel peut lui être fatal. Dès lors, Alex avec l'aide de son entourage va s'efforcer de recréer pour sa mère un monde où la RDA sera toujours là, plus belle que jamais.


On pense évidement à la trame d'Hibernatus avec Louis de Funès, mais ici les choses dépassent la simple comédie de situation, pour aller remuer beaucoup plus profond.

Si au début Alex recrée ce monde pour sa mère, il est clair que petit à petit c'est pour lui qu'il reconstitue cette RDA. Pourtant il était le premier à la critiquer lorsqu'elle existait. Mais en cherchant à recréer une RDA idéale, il tombe lui-même amoureux des valeurs de celles-ci, et du rêve que constitue cet idéal, face à la nouvelle société capitaliste qui est loin de lui apporter satisfaction...

Difficile de penser à une plus belle métaphore que cette histoire pour expliquer ce que représentait l'idéal communiste allemand. Ce chef d’œuvre nous fait facilement passer du rire (Alex qui s'empêtre dans ses plâtres) aux larmes (la maladie de la mère et la désillusion du capitalisme). Wolfgang Becker réussit même l'espoir de réaliser le grand écart entre ces deux émotions en une fraction de seconde lorsque la mère oublie différentes choses...

On notera au passage les deux clins d’œils du réalisateur à Stanley Kubrick : le premier sur 2001 serait resté confidentiel s'il n'avait pas été explicité, par contre le deuxième sur Orange Mécanique est dur à rater (vous avez déjà entendu du Beethoven en accéléré ailleurs vous ?!?)

Et puis il y a cette actrice russe qui ressemble fabuleusement à Audrey Hepburn, c'est vous dire si elle est belle...

Et puis il y a Tiersen, encore Tiersen...
Incroyable bande son, qui rappelle qu' Amélie... n'aurait pas vraiment été Amélie sans Yann... Il est juste dommage qu'un extrait ayant servi à la BO d'Amélie soit réutilisé, car immanquablement (surtout si on a comme moi écouté cette BO en boucle...) celi-ci nous refait penser à l'univers d'Amélie, pas vraiment semblable à celui de Berlin est...

En sortant de ce film persiste un merveilleux témoignage de l'amour d'un fils pour une mère, et le sentiment que Wolfgang Becker a su livrer là un merveilleux témoignage sur la fin d'un idéal, sans jamais tomber dans le manichéisme pourtant fréquement répandu.

A noter que le DVD est déjà dispo en Allemagne (donc sur amazon.de). Celui-ci comporte des commentaires audio du réalisateur et des acteurs principaux, un making-of, mais aussi quelques surprises telle que la chanson des pionniers en versions Karaoké...


.::Fabien
   
imprimer | conseillez l'article à un ami|
Vos commentaires
Ajoutez votre commentaire

Jean a écrit le 19/09/2003 à 09h08.  Commentaire 2771, Visiteur 27
Fabuleux film qui renforce l'idéal socialiste :

"le socialisme, c'est s'ouvrir aux autres..."

Paradoxalement, la mondialisation qui nous est offerte aujourd'hui pourrait peut-être bien tendre, par la force des citoyens, à une société ouverte et sociale.

Si l'OMC capote désormais c'est que la demande d'équité dans les échanges entre les pays adhérents devient criante.
La Chine fait peut-être perdre des emplois à la France mais celle-ci détruit la filière avicole de plusieurs pays d'afrique.

Quelque part, une société démocratique dans laquelle les citoyens s'impliquerait en pensant d'abord à l'intérêt général et à l'autre pourrait s'approcher d'un idéal socialiste dont la réalisation a hélas été systématiquement à des kilimoètres...

Si aujourd'hui le système d'économie de marché tombait, ce serait le système démocratique qui exploserait : pas les usines.

Good bye lenin ?

Martin a écrit le 20/09/2003 à 12h09.  Commentaire 2783, Visiteur 14
Tiersen est donc-t-il abonné aux films nostalgiques ?
Très bon film que je recommande à tout le monde en tout cas !

The fofolle a écrit le 23/12/2004 à 12h40.  Commentaire 9781, Visiteur 3423
on y aprend que finalement il y a des verité qu isont bonnes à taire. dans le film cacher la chute du communisme pour ne pas faire tomber les idéaux d'une mére malade est un mensonge courageux
finalement on oublie asez vite l'idée du film qui est plutot u ndocumentaire sur la RDA, quand apparait l'histoire dune famille qui vit avec le poids dun passé

Ajoutez votre commentaire

   
©Chroniscope : 2000-2017
Conception/design : Jean Bernard | Programmation PHP/Mysql : Fabien Marry | Articles : Sophie | Martin | Anne | Sébastien | Jean | Fabien | Oli | Dan | Samuel | Virae | Antoine
Les avis exprimés sur le site n'engagent que leur(s) auteur(s) | Mentions légales

Valid HTML 4.01! Valid CSS! Level A conformance icon, 
          W3C-WAI Web Content Accessibility Guidelines 1.0
Hit Parade Positionnement et Statistiques Gratuites