Retour vers l'accueil
pub
 
 
 
 
arrondi gauche imprimer    Conseiller l\'article à un ami arrondi droit
 

 

 
 
voir les images
voir vos commentaires
onglet
 
Un film de Joel Schumacher
Pays d'origine E-U
Durée 98'
Sortie en France 01/10/2003

Avec
Cate Blanchett (Veronica Guerin)
Ciaran Hinds (Traynor)
Gerard McSorley (Gilligan)
Barry Barnes (Graham)
Paudge Behan (Meehan)
Joe Hanley (Holland)
David Murray (Bowden)
Colin Farrell (Spanky McSpank)

Scénario Carol Doyle et Mary Agnes Donoghue
Musique Harry Gregon-Williams
Production Jerry Bruckheimer pour Touchstone
Distribution GBVI





votez Chroni au Weborama
Votez Chroni !
hotspot

Cette oeuvre a été notée 2

Veronica Guerin
(Chasing the dragon: the Veronica Guerin story)
 
D'après une histoire vraie. Mais vu de loin.
 

04/10/2003
voir les images
Une journaliste assassinée

Veronica Guerin est une journaliste irlandaise travaillant pour le Sunday Independent de Dublin, et qui enquête sur le trafic d'héroïne en Irlande, responsable d'une forte criminalité au milieu des années 90, et qui conduit à la misère humaine dans les quartiers pauvres de Dublin, causant même la mort d'enfants-junkies. Elle veut faire la lumière sur cette affaire, et prendra tous les risques pour cela, jusqu'à y laisser la vie (c'est pas un spoiler! on l'apprend dès le début ;-) ).

Un événement qui a choqué l'Irlande

Le nouveau film de Schumacher relate un événement qui a traumatisé l'Irlande en 1996 (on peut comparer ce choc à l'affaire Dutroux en Belgique la même année). Même si on a peu parlé de cette affaire en France à l'époque, ce film était attendu dans le monde anglo-saxon, pour tous ceux qui ont été surpris qu'un journaliste puisse être tué dans un pays anglophone européen. Pour jouer Veronica Guerin, c'est Cate Blanchett qui a été appelée: la ressemblance physique est impressionnante. Et toute une floppée d'acteurs irlandais à l'authentique accent (heureusement qu'il y a les sous-titres!). C'est mené ensuite à la façon des nombreux films inspirés d'un fait réel. Avec forcément une dose de parti-pris, de "choix éditorial".

Beaucoup de parti-pris, pas de grande finesse

Si le jeu d'acteur, la réalisation, la musique sont habituels, sans grand intérêt sans être mauvais, même si j'ai préféré Phone Game du même réalisateur cet été, en revanche, on peut être très surpris de l'adaptation faite par Schumacher et Bruckheimer.
La journaliste a enquêté sur le trafic d'héroïne? Faux: sur celui du cannabis (mais c'est moins vendeur, et puis y a pas de seringues) Une bonne partie des personnages sont inventés soit dans les actions qu'on leur prête, soit dans leur existence même! A l'inverse, de nombreux détails importants ne sont pas précisés. Et puis à vouloir faire un JFK bis d'après Oliver Stone, c'est-à-dire élaborer soi-même des thèses personnelles (l'assassinat de Cahill par ordre de Gilligan) sans aucune once de fondement. Non, je n'accroche pas. Et puis au-delà de l'aspect peu fidèle, les personnages sont assez caricaturaux, on nage parfois dans le cliché (le mari soucieux, le méchant politique pris au piège de l'intelligente Veronica, le monde du journalisme,...).

Donc allez le voir en DVD quand il sortira, pour vous occupez un samedi pluvieux. Ou bien allez le voir au ciné avec du popcorn entre amis. Après tout, c'est une fiction.


.::Oli blog
   
imprimer | conseillez l'article à un ami|
Vos commentaires
Ajoutez votre commentaire

Aucun commentaire n'a encore été entré.

   
©Chroniscope : 2000-2017
Conception/design : Jean Bernard | Programmation PHP/Mysql : Fabien Marry | Articles : Sophie | Martin | Anne | Sébastien | Jean | Fabien | Oli | Dan | Samuel | Virae | Antoine
Les avis exprimés sur le site n'engagent que leur(s) auteur(s) | Mentions légales

Valid HTML 4.01! Valid CSS! Level A conformance icon, 
          W3C-WAI Web Content Accessibility Guidelines 1.0
Hit Parade Positionnement et Statistiques Gratuites