Retour vers l'accueil
pub
 
 
 
 
arrondi gauche imprimer    Conseiller l\'article à un ami arrondi droit
 

 

 
 
voir les images
voir vos commentaires
onglet
 
Un film de Jean-Pierre Jeunet
Pays d'origine France
Durée 2h00
Sortie en France 25/04/2001

Avec
Audrey Tautou (Amélie Poulain)
Matthieu Kassovitz (Nino Quincampoix)
Rufus (Raphaël Poulain)
Yolande Moreau (Madeleine Wallace la concierge)
Artus de Penguern (Hipolito)
Serge Merlin (Raymond Dufayel)
Jamel Debbouze (Lucien)
Isabelle Nanty (Georgette)
Dominique Pinon (Joseph)
Maurice Bénichou (M. Bretodeau)

Scénario Guillaume Laurent et Jean Pierre Jeunet
Musique Yann Tiersen
Production UGC / Claudie Ossard
Distribution UFD

Le DVD
Zone2
Pistes Son
Français DD 5.1
Français DTS 5.1
Commentaires De JP Jeunet
Sous-titres
Sourds et malentendants

Sur le Web
Site officiel
ameliepoulain.com
À voir :
Le site de Caro/Jeunet

Voix Off:
André Dussolier prête sa voix aux commentaires qui ponctuent le film.




votez Chroni au Weborama
Votez Chroni !
hotspot

Cette oeuvre a été notée 5

Le fabuleux destin d'Amélie Poulain
 
Fabuleux !
 

17/08/2002
voir les images
Acheter le filmAchetez che Amazon.fr
Acheter la musique du filmAchetez che Amazon.fr
J'aime l'espièglerie de la mise en scène, la fantaisie des images, la tendresse du réalisateur, les personnages du film, le poisson rouge neurasthénique et suicidaire, le nain de jardin baladeur, les photomatons ratées que Nino collectionne, la voix d'André Dussolier, les petits bouts de riens du tout, la musique de Yann Tiersen.
J'aime pas quand le film se termine, quand l'écran redevient blanc, quand je quitte la salle.
Et puis j'aime ce film parce que j'emporte son souvenir en moi, ses mélodies, ces rêves qui sont aussi les miens, sa poésie douce et légère, et pourtant vive, fugace et pourtant tenace.

Jeunet a laissé des bouts de lui au creux de chaque image

Amélie, c'est un peu Jeunet, et Jeunet, c'est un peu Amélie : Amélie, elle change la vie. De Lucien, le jeune employé malmené par son patron l'épicier, de Georgette la malade imaginaire, de son ami et voisin l'homme de verre, qui ne sort plus de chez lui depuis des décennies, de Monsieur Bretodeau, de son Papa qui a reporté toute son affection sur le nain de jardin depuis que sa femme est décédée.
Amélie, elle, "répare les cafouillages de la vie des autres", et s'est enfermée depuis toujours dans son monde à elle, plus ou moins fantasmatique et définitivement fantaisiste.
Et puis elle rencontre le lunaire Nino Quincampoix…Les personnages sont eux-même plutôt haut en couleurs, et on jubile d'un bout à l'autre de cette galerie de portraits drôles, tendres et malicieux, qui voient des tableaux s'animer, une lampe-cochon veiller sur le sommeil d'Amélie, un nain de jardin (mais non, "je ne comprends pas" !!!) vadrouilleur, un poisson (ah oui le poisson aussi j'en ai parlé, déjà. Et alors ???) capricieux, il était peut-être claustrophobe en fin de compte, vous ne croyez pas ?
Vous avez forcément une opinion sur la question, puisque vous faites déjà partie du tableau, vous ne vous en êtes même pas rendu-compte peut-être, et pourtant vous les connaissez depuis toujours, ces personnages.Amélie, Nino, Georgette, Gina, et même le nain de jardin (bon d'accord peut-être pas le nain de jardin) c'est vous, c'est moi, ce sont toutes ces facettes qui nous définissent et nous encombrent parfois, notre lâcheté, nos qualités, nos rêves…

Et entre les mains de Jeunet, par sa caméra, c'est beau, et tout d'un coup tout s'illumine.



C'est un magicien, Jeunet



Il assemble des destins comme un puzzle, il y colle des anecdotes farouchement réjouissantes, assaisonne de flèches multicolores un parcours divin, et c'est un film unique qu'il sort de son chapeau.Il y a cette façon de filmer, ces couleurs dans les images, et puis la voix de Dussolier qui nous berce de ses précisions amusantes, de toutes ces précisions inutiles qui s'emboîtent avec le reste, harmonieusement. Il est beau, le reste. Il est la fantaisie pure. Un peu de celle de Pennac, un peu du jeu amoureux d'Alexandre Jardin au mieux de sa forme (et même mieux encore).

Il est beau, le reste, parce qu'il y Amélie, d'abord, Nino Quinquampoix (n'osez pas me dire que cela s'écrit comme ça se prononce!), et tous les personnages jusqu'au nain de jardin (toujours lui) qui sont portés par des acteurs hypnotisants (sauf le nain de jardin).

Et comme la magie attire toujours la magie, Yann Tiersen vient compléter le tableau de la perfection. Le compositeur multi-instrumentiste a changé la vie du film par hasard, ou presque. Studio (ils en savent des choses) nous apprend que le cd de Tiersen (mais lequel ???) passait dans la voiture de la stagiaire qui ramenait JP Jeunet chez lui. Et que le réalisateur a décidé de confier à Tiersen la BO d'Amélie (nouveau cadeau au spectateur monsieur Jeunet).

Les compositions de Tiersen sont des extraits de ses très beaux albums, surtout du Phare (splendide), et aussi de Rue des Cascades ou encore La Valse des Monstres et également de son dernier album, L'Absente.Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain c'est une poésie surprenante, des clins d'œil permanents, c'est un film généreux, c'est beau. C'est magique, en clair !Il est 14h28 et 45 secondes, le 23 avril 2001, à Paris, l'écran redevient blanc, la salle baigne à nouveau dans la lumière, je m'en vais, j'entre dans les toilettes (euh…) puis je vais me laver les mains, l'eau est chaude, le savon abondant, et j'aime ça.
Et soudain tous les gestes anodins deviennent importants, et tous les rêves méritent qu'on les réalisent.

Je me dis que je vais avouer à X que je l'aime, et puis je ne sais plus, parce que ce petit bout de rêve que je tiens enfermé dans mon cœur, lui, ne risque-t-il pas de s'échapper ?Amélie (et Jean-Pierre Jeunet), elle a changé ma vie. Quelque part. J'aime le cappuccino, la douceur du lait scotché sur les lèvres, les douches brûlantes, les films de Jeunet, les livres de Pennac et aussi ceux de Le Clézio.

J'aime toujours pas quand l'écran redevient blanc, que je dois quitter la salle, que je termine un bouquin, que ma chaîne change automatiquement de cd.Et vous ?



.::Sophie
   
imprimer | conseillez l'article à un ami|
Vos commentaires
Ajoutez votre commentaire

Yann a écrit le 07/01/2002 à 01h59.  Commentaire 124, Visiteur 51
Ce film est tout simplement un grand hymne a l'amour. Un rêve récurent en chacun de nous, celui de voir un monde enfin humain et beau. Jeunet nous fais entrevoir par les yeux d'Amélie a quoi pourrait ressembler ce monde, plein de poésie, de simplicité et finalement d'Amour.
Plus qu'un film, c'est peut être une facon de vivre, le chemin vers une vie simple dans laquelle chaque jour est source de bonheur, de joie de vivre.

Ce film m'a beaucoup touché et sans exagérer: il a remis en question ma vie sociale.

Faites de même:
- regardez évoluer Amélie,
- regardez comment la vie peut devenir belle avec si peu de chose,
- regardez Amélie et devenez Humain.

Sophie a écrit le 11/01/2002 à 13h01.  Commentaire 125, Visiteur 48
en fait je n'aurai qu'une seule et unique reserve a l'egard du film, ce qui est paradoxal puisque cela ne concerne pas le film en lui-meme mais plutot l'utilisation marketing tout autour.
j'adore Tiersen, et je l'adorais avant amelie. pourtant j'ai achete la BO. j'ai dans ma chambre 2 exemplaires de l'album, et bientot le dvd (coffret evidemment...) sur ma pauvre etagere. Je n'ai presque aucun grief a l'encontre de mon comportement consumeriste (apres tout il ne s'agit que d'argent) ou de l'usine a fric que le film est devenu, puisqu'en fait il le merite bien, et bien plus qu'un Pearl Harbour a 2 balles.
j'espere juste que l'afflux de ces nouveaux produits ne va pas a l'encontre de ce que le film defend : les petits plaisirs de la vie, entre autres, les impalpables, les ineffables parfois...
mais ca va peut-etre deja a l'encontre du principe meme du film d'aujourd'hui...

Yann a écrit le 15/01/2002 à 00h56.  Commentaire 122, Visiteur 51
Je suis entierement d'accord avec toi Sophie, mais il est vrai que les regles Marketing sont là et il faut dire aussi que la mode des produits dérivés est arrivée en France.

Je ne pense pas que ce soit le but premier de Jeunet de se faire un maximum d'argent sur le dos de ce film mais je doit dire qu'il le mérite, je n'avais pas vu un film puissant niveau emotions depuis Philadelphia (La ligne verte s'en approchée mais trop "Americanisé" à mon gout).

C'est une grande lecon de cinéma.

Chose a regretter dans les Bonus DVD, c'est qu'il n'y a pas d'interview des acteurs.

Sophie a écrit le 07/03/2002 à 20h27.  Commentaire 123, Visiteur 52
Mais oui la langue allemande est tres belle !!
Quand au succes d'Amelie en dehors de l'hexagone, j'ai eu la belle impression qu'il etait bien present en Angleterre, avec des spectateurs plutot enchantes du films (du mois ceux avec qui j'en ai parle).
comme quoi le (concept du) bonheur est universel...

Juje a écrit le 28/03/2002 à 19h32.  Commentaire 126, Visiteur 53
moi, je suis en Angleterre depuis plus d'un an et j'ai donc vu le film ici et cela fait un enorme carton!
Comme quoi elle est vraiment universel la fantaisie de Jeunet!!

Ina a écrit le 25/04/2002 à 12h09.  Commentaire 127, Visiteur 54
tach, ich muß über diesen Film ein Referat halten auf französisch. Wollt ich nur mal so beifügen.
Adieu

Melanie a écrit le 25/04/2002 à 12h16.  Commentaire 128, Visiteur 55
Hallo ihr Lieben, ich fand den Film total klasse, hab' ihn mit Freude und Wonne genossen. Ich finde es fantatisch, wie die Geschichte der Amelie bildlich umgesetzt wurde. ich habe den Film zwar schon direkt nach Filmstart begutachtet, kann aber dennoch behaupten, dass ich immer noch durch ihn beeinflusst bin. Ich kann das gar nicht in Worte ausdrücken. Es tut mir leid, dass ich meinen Kommentar nicht auf französisch beisteuern kann, aber ich schätze, dafür reichen meine Französischkenntnisse nicht aus. Ich bedaure dies sehr. Aber wie auch immer, der Film hat sehr viel Humor, mehrere Geschichten, gute Ideen werden verwirklicht und man ist sprichwörtlich am bildschirm gefesselt und wünscht sich noch mehr in das Leben Amelies eindringen zu können.

Mimie a écrit le 25/05/2002 à 19h42.  Commentaire 129, Visiteur 56
trop beay comme film, j ai adoré, la musique les images.. le contexte en fait... !

Julie a écrit le 29/05/2002 à 10h20.  Commentaire 130, Visiteur 57
Un film humain, poétique qui parle de simplicité et de bonheur... ce à quoi aspire tout homme. On comprend pourquoi il a eu un tel
succès
Ce film nous touche, nous enchante parcqu'il montre cette quête du bonheur qui se retrouve en chacunde nous.
Un quête universelle que Jeunet a su retraduire admirablement à travers le Fabuleux destin d'Amélie POulain.

Pierrick a écrit le 29/05/2002 à 11h37.  Commentaire 131, Visiteur 58
moi qui d'habitude préfère les films d'horreur ou morbides, je n'ai pas résisté au charme d'amélie poulain. J'ai été surpris en découvrant le film... peut être plus que pendant des scènes d'horreur qui font sursauté. Là c'est un agréble sursaut!

Vilaine a écrit le 24/03/2005 à 22h31.  Commentaire 11569, Visiteur 3761
ce film est vraiment fabuleu! je né kune chose a dire un grand merci a tte léquipe ki a permi la réalisation d'un film comme celui ci! jaimerai savoir ou trouver le scénraio du film svp merci

Patrice a écrit le 08/05/2005 à 22h59.  Commentaire 12470, Visiteur 3901
je souhaite acheter la lampe cochon du film d'Amelie Poulain pouvez vous me guider? ooui je sais le chalenge est très dur mais c'est pour une bonne cause merci d'avance pour toutes vos infos

Hélios a écrit le 02/03/2006 à 22h12.  Commentaire 17078, Visiteur 4836
Que pensez-vous d'accusation que ce film est ethniquement nettyoé et avec ce film la france aussi? J'ai du mal à y croire car je suppose que ce film est fait pour rendre le spectateur heureux. et en plus il s'agit néanmois d'un film qui doit atteindre un certein but - et ce but est un but monnetaire.
donc je serais très reconnaissante si quelqu'un peut m'aider ou dire ce qu'il pense. (L'accusation est tiré d'un grand journal francais)

Jdjdjd a écrit le 04/02/2007 à 16h58.  Commentaire 18792, Visiteur 5376
dhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhsakxdhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh

Ajoutez votre commentaire

   
©Chroniscope : 2000-2017
Conception/design : Jean Bernard | Programmation PHP/Mysql : Fabien Marry | Articles : Sophie | Martin | Anne | Sébastien | Jean | Fabien | Oli | Dan | Samuel | Virae | Antoine
Les avis exprimés sur le site n'engagent que leur(s) auteur(s) | Mentions légales

Valid HTML 4.01! Valid CSS! Level A conformance icon, 
          W3C-WAI Web Content Accessibility Guidelines 1.0
Hit Parade Positionnement et Statistiques Gratuites