Retour vers l'accueil
pub
 
 
 
 
arrondi gauche imprimer    Conseiller l\'article à un ami arrondi droit
 

 

 
 
voir les images
voir vos commentaires
onglet
 
Un film de Gary Fleder
Pays d'origine Etats-Unis
Durée 2h07
Sortie en France 17/03/2004

Avec
Gene Hackman (Rankin Fitch)
Dustin Hoffman (Wendall Rohr)
John Cusack (Nick Easter)
Rachel Weisz (Marlee)

Scénario Brian Koppelman et David Levien
Musique Christopher Young
Production Arnon Milchan, Gary Fleder et Christopher Mankiewicz
Distribution UFD, France





votez Chroni au Weborama
Votez Chroni !
hotspot

Cette oeuvre a été notée 3

Le Maître du jeu
(The Runaway jury)
 
On nous cache tout, on nous dit rien
 

18/03/2004
voir les images
Après « Bowling for Colombine » et « Elephant », le débat autour de la vente libre d’armes à feu aux Etats-Unis, fait de nouveau l’objet d’un film. Mais par un biais bien différent car il s’agit cette fois du prétexte à un thriller judiciaire plutôt pas mal ficelé, construit sur un quatuor hollywoodien aux petits oignons. Le savoir-faire déployé ici est indéniable et cette série B de qualité, classique et solide, propose un spectacle souvent captivant. Sans révolutionner quoi que ce soit, ce film honore sans souci son contrat avec le public. On aimerait pouvoir en dire autant de tous les films français populaires !

Poker menteur

D’entrée de jeu, ça ne rigole pas. Une fusillade sanglante éclate dans les bureaux d’une société financière. 11 morts restent sur le carreau. La veuve de l’un d’entre eux décide alors d’attaquer le fabricant d’armes, responsable cynique, à ses yeux comme à ceux d’une certaine Amérique progressiste, du massacre perpétré. Et qui pour défendre cette noble cause ? Dustin Hoffman bien sûr ! Endossant son éternel costume du monsieur bonne conscience morale, c’est donc little big man en personne qui va essayer de faire vaciller l’Empire des marchands d’armes. Mais la partie est loin d’être gagnée car en face, se dresse un autre monstre hollywoodien, évoluant lui aussi dans son registre de prédilection. Car qui d’autre que Gene Hackman, le monsieur manipulation-complots du cinéma américain depuis sa performance historique dans « Conversation secrète », pouvait incarner cet expert en procès, chef d’une petite armée clandestine de spécialistes en détournement juridique, prêt à toutes les pressions sur le jury pour assurer à son client un verdict favorable ?
Mais tout ne se passe pas comme prévu pour nos amis Dustin et Gene, car un troisième larron imprévu est de la partie. Un invité surprise bicéphale plutôt, car il s’agit d’un couple, visiblement capable de manipuler le jury à sa guise et qui compte bien en profiter pour vendre le jugement final au plus offrant. En effet, John Cusack interprète un apparent honnête citoyen sans histoire, mais qui ne semble pas être sélectionné tout à fait par hasard dans le jury du procès. Il s’est glissé dans les douze membres retenus, à la barbe de l’accusation et de la défense et va commencer un patient travail d’influence sur ses petits camarades. Sa compagne, jouée par Rachel Weisz, le secondant de l’extérieur dans le jeu de dupes ainsi mis en place.
Mais que veut précisément ce couple, dont certains signes paraissent montrer l’absence de cupidité ? Jusqu’où peut aller la manipulation de l’institution judiciaire américaine par des lobbies puissants et des petits malins ? Les enjeux énormes rendent-ils impossible tout jugement serein et impartial ?

A voir malgré une fin faiblarde

L’intrigue développée ici s’inscrit donc dans la riche tradition américaine du film à procès, qui ne date pas d’hier et qui connut même un pic dans les paranoïaques années 70 où chaque jour apportait son lot de complots et de conspirations en tous genres. Gary Fleder, en adaptant John Grisham, trouve ici un angle relativement original en minimisant les sempiternels coups de théâtre procéduriers, les inévitables témoins surprise et les non moins incontournables retournements de dernière minute, qui s’empilent d’habitude jusqu’à plus soif. Il a choisi plutôt d’exploiter la logique de la manipulation poussée à l’extrême en décrivant les agissements de ce consultant un peu particulier joué par un jubilatoire Gene Hackman, véritable mercenaire de l’ombre, marionnettiste détournant froidement les rouages ancestraux de la Justice au service de son seul amour du gain.
Le filmage très nerveux, un peu à l’esbroufe parfois, et le recours fréquent au montage alterné, montrant les différents protagonistes en parallèle, permettent de bien s’immerger dans les multiples points d’entrée de cette comédie humaine qu’est un procès à l’américaine.
On apportera cependant un bémol sur la fin très politiquement correcte, qui désamorce quelque peu la tension accumulée par le film. Au lieu d’être un point d’aboutissement couronnant deux heures d’ambiguïté et de faux-semblants, la conclusion boucle abruptement l’histoire en l’éclaircissant trop vite et en l’aseptisant trop sèchement. Dommage car le film mérite vraiment d’être vu !


.::Samuel
   
imprimer | conseillez l'article à un ami|
Vos commentaires
Ajoutez votre commentaire

Clara a écrit le 09/04/2004 à 11h18.  Commentaire 5998, Visiteur 1451
J'ai vraiment été captivé par ce film, qui a un rythme soutenue, sans longueur, et un scénario qui tiens la route. J'ai vraiment aimé le sujet et la façon dont il est traité et enfin les acteurs!
La fin est un peu un happy end magistral à l'américaine... mais c'est tellement bon de voir des armuriers ruinés allé en prison que ça fait du bien!

Jd a écrit le 14/04/2004 à 00h39.  Commentaire 6057, Visiteur 2409
Un film qui n'a pas percé à l'affiche mais qui gagne vraimentà être connu, l'intrigue est sympa et son traitement original,les acteurs et la mise en scène sont impeccables et la fin prévisible mais pas faiblarde...

Samuel a écrit le 16/04/2004 à 22h37.  Commentaire 6097, Visiteur 1384
Oui, bon film vraiment. Il en sort un petit lot chaque année mais faut pas bouder son plaisir pour autant. Et puis cela fait plaisir de retrouver ces acteurs ! Par contre, je persiste à trouver la fin trop "maigre" et facile par rapport à la tension du film. Du coup, l'impression finale est un poil bancale !

Martin a écrit le 26/04/2004 à 09h57.  Commentaire 6200, Visiteur 14
La fin est faible, très fleur bleue, c'est sûr. Pour un public français, c'est indéniable.

Maintenant, rappelons-nous que c'est un film américain, qui tient un propos qui ne va pas de soit aux Etats-Unis. L'objectif est ici de donner un message clair et surtout pas nuancé, dans un débat qui commence à peine, sur la question de la vente libre des armes à feu. Saluons donc ce nouvel effort plutôt que de le condamner.

Donc, je serai un peu moins ferme que vous sur cette fin, même si moi aussi je reste sur la mienne (de faim).

Samuel a écrit le 26/04/2004 à 10h20.  Commentaire 6202, Visiteur 1384
Oui, c'est vrai qu'aux Etats-Unis un tel message "progressiste" n'est pas une évidence pour tout le monde. Maintenant, si on se place du point de vue du cinéma et non pas de la morale, je persiste à préférer l'ambiguité et le trouble à un happy-end trop clair et limpide.

Clara a écrit le 26/04/2004 à 11h57.  Commentaire 6203, Visiteur 1451
Le débat sur la vente libre d'arme à feu est très interessant il me semble, même si je pense qu'il n'est pas si récent, un débat de fond est sous jacent depuis une 10zaine d'années. Les américains, dans un grande partie de leur film ont tendance à vouloir mettre tout le monde d'accord, quitte à faire verser une ptite larme ou un éclat de rire. C'est leur côté patriotique. Cependant je pense qu'il s'adresse à un tranche de la population aussi qui cherche une 'réparation' qu'ils n'ont peut être pas eut dans un vrai tribunal. Mais en dehors de tout ça le film déchire.

Ajoutez votre commentaire

   
©Chroniscope : 2000-2017
Conception/design : Jean Bernard | Programmation PHP/Mysql : Fabien Marry | Articles : Sophie | Martin | Anne | Sébastien | Jean | Fabien | Oli | Dan | Samuel | Virae | Antoine
Les avis exprimés sur le site n'engagent que leur(s) auteur(s) | Mentions légales

Valid HTML 4.01! Valid CSS! Level A conformance icon, 
          W3C-WAI Web Content Accessibility Guidelines 1.0
Hit Parade Positionnement et Statistiques Gratuites