Retour vers l'accueil
pub
 
 
 
 
arrondi gauche imprimer    Conseiller l\'article à un ami arrondi droit
 

 

 
 
voir les images
voir vos commentaires
onglet
 
Un film de Rodrigo Garcia
Pays d'origine USA
Durée 1h49
Sortie en France 04/10/2000
Sortie Mondiale
2000

Avec
Glenn Close (Dr Elaine Keener)
Cameron Diaz (Carole)
Calista Flockhart (Christine Taylor)
Kathy Baker (Rose)
Matt Craven (Walter)
Gregory Hines (Robert)
Amy Brenneman (Kathy)
Penelope Allen (Nancy)
Roma Maffia (Debbie)
Holly Hunter (Rebecca)

Scénario Rodrigo Garcia
Musique Edward Shearmur
Production LTZ
Distribution Sagittaire Films





votez Chroni au Weborama
Votez Chroni !
hotspot

Cette oeuvre a été notée 3

Ce que je sais d'elle d'un simple regard
(Things You Can Tell Just by Looking at Her)
 
La solitude de nos âmes soeurs
 

18/08/2002
voir les images
Acheter le filmAchetez che Amazon.fr
Un grand cri d'amour

Rodrigo Garcia porte un regard tendre sur la femme d'aujourd'hui.

Elaine, médecin, vit avec sa mère grabataire. Danielle, directrice de banque, a une liaison chaotique avec un homme marié. Christine aime Lilly qui est en train de mourir. Rose élève seule son adolescent de fils et tombe sous le charme de son nouveau voisin. Kathy consacre une partie de sa vie à son métier (elle est flic) et l'autre à sa sœur aveugle.

Destins croisés

Garcia, dont c'est le premier film, nous présente des bribes d'existence de femmes fortes, ou courageuses, en apparences, et surtout fragiles, en vrai. Toutes sont différentes, et toutes sont profondément semblables. Chacune attend le grand amour (parviennent-elles à se persuader qu'il existe ?) et donc en attendant la plupart vit de liaisons appelées à s'éteindre.

Cent ans de solitude ?

Finalement Ce que je sais d'Elle parle avant tout de la douleur d'être seul et de la nécessité viscérale de trouver l'âme sœur. C'est un point de vue qui se défend, d'autant plus que Garcia l'expose avec conviction et une certaine sincérité.
Image soignée, actrices sublimes (jouant tout en retenu, sans chercher à tirer la couverture à elles), le film a tous les atouts pour nous toucher droit au cœur.

L'organisation en saynètes donne une certaine continuité au récit de ces vies qui se croisent furtivement. Cependant, le choix des intrigues multiples a l'inconvénient de nous empêcher de plonger totalement dans le film, cela crée quelque part une distance par rapport à lui.
C'est peut-être aussi parce que la vision des femmes qui nous est proposée est un peu idéalisée et compatissante paradoxalement.

Un beau premier film malgré tout, délicat.



.::Sophie
   
imprimer | conseillez l'article à un ami|
Vos commentaires
Ajoutez votre commentaire

Aucun commentaire n'a encore été entré.

   
©Chroniscope : 2000-2017
Conception/design : Jean Bernard | Programmation PHP/Mysql : Fabien Marry | Articles : Sophie | Martin | Anne | Sébastien | Jean | Fabien | Oli | Dan | Samuel | Virae | Antoine
Les avis exprimés sur le site n'engagent que leur(s) auteur(s) | Mentions légales

Valid HTML 4.01! Valid CSS! Level A conformance icon, 
          W3C-WAI Web Content Accessibility Guidelines 1.0
Hit Parade Positionnement et Statistiques Gratuites