Retour vers l'accueil
pub
 
 
 
 
arrondi gauche imprimer    Conseiller l\'article à un ami arrondi droit
 

 

 
 
voir les images
voir vos commentaires
onglet
 
Un film de Richard Dembo
Pays d'origine Fr
Durée 1h50
Sortie en France 12/10/2005

Avec
Agnès Jaoui (Nina)
Sarah Adler (Marlène)
Katia Lewkowicz (Eva)
Arié Elmaleh (Avner)
Charles Berling (Maurice Gutman)

Scénario Richard Dembo
Production Alain Rozanes et Pascal Verroust
Distribution TFM Distribution





votez Chroni au Weborama
Votez Chroni !
hotspot

Cette oeuvre a été notée 1

La Maison de Nina
 
Tranche de vie de déportés
 

13/10/2005
voir les images
L'histoire d'une maison d'enfants, un de ces institutions crées au sortir de la guerre pour accueillir les enfants de déportés ou eux-mêmes rescapés de la déportation. Celle-ci est gérée par Agnès Jaoui, et est confrontée au retour des survivants des camps de la mort. Une petite histoire sous forme de tranches de vie.

Un film orchestré par Agnès Jaoui

OK, j'avoue, j'aime pas Agnès Jaoui, sauf dans le seul film où elle a un rôle désagréable, Comme une Image. Donc ici, j'ai pas aimé son rôle. Ce film, en utilisant un sujet grave, fait pourtant dans l'aussi facile que Les Choristes. C'est plat, l'ébauche de profondeur liée à l'évocation de la place de la religion pour les déportés juifs ne va pas bien loin, elle sert davantage le scénario que la réflexion.

Sinon, on vogue de clin d'œil en expression vintage (tantôt, bécot, bath,..). Rien de bien passionnant. On se fait chier sec, c'est même pas super émouvant, alors que le sujet rendait ça assez facile!

Ou bien alors je me suis laisser obnubiler par mon idée fixe sur Agnès Jaoui (quoique... y'a pas de hasard, c'est bien elle qui accepte ou refuse un rôle), ou bien je n'ai pas pu comprendre ce que seul un Juif peut comprendre, mais bon dans ce cas, je vois pas l'intérêt de sortir ça en salle. Et c'est un peu trop facile de traiter ce sujet douloureux comme on veut, c'est autre chose que de bien le traiter. Même si ce film me paraît très bien documenté. Même si l'intention était forcément louable. Ça ne doit pas suffire à faire un film, ça ne suffit qu'à faire un documentaire.

J'ai pas aimé, voilà. Chiant, plat et arrogant dans le fond.



.::Oli blog
   
imprimer | conseillez l'article à un ami|
Vos commentaires
Ajoutez votre commentaire

Aucun commentaire n'a encore été entré.

   
©Chroniscope : 2000-2017
Conception/design : Jean Bernard | Programmation PHP/Mysql : Fabien Marry | Articles : Sophie | Martin | Anne | Sébastien | Jean | Fabien | Oli | Dan | Samuel | Virae | Antoine
Les avis exprimés sur le site n'engagent que leur(s) auteur(s) | Mentions légales

Valid HTML 4.01! Valid CSS! Level A conformance icon, 
          W3C-WAI Web Content Accessibility Guidelines 1.0
Hit Parade Positionnement et Statistiques Gratuites