Retour vers l'accueil
pub
 
 
 
 
arrondi gauche imprimer    Conseiller l\'article à un ami arrondi droit
 

 

 
 
voir les images
voir vos commentaires
onglet
 
Un film de Michael Haneke
Pays d'origine FR
Durée 1h55
Sortie en France 05/10/2005

Avec
Daniel Auteuil (Georges Laurent)
Juliette Binoche (Anne Laurent)
Maurice Bénichou (Majid)
Annie Girardot (la mère de Georges)
Bernard Le Coq (le rédacteur en chef)

Scénario Michael Haneke
Production Margaret Ménégoz et Michael Katz
Distribution Les Films du Losange





votez Chroni au Weborama
Votez Chroni !
hotspot

Cette oeuvre a été notée 5

Caché
 
Thriller de talent
 

25/10/2005
voir les images
J’étais parti avec un certain à priori, je m’étais dit que j’allais forcément trouver cela un peu longuet ou un peu chiant par rapport à certains échos. Mais pas du tout alors pas du tout ! J’ai adoré ce film, de A à Z.

On ressent le film

La mise en scène est hallucinante, Michael Haneke est un vrai cinéaste, il ne se contente pas de filmer une bête histoire. C’est un type qui s’exprime véritablement par sa mise en scène, les mouvements de caméra, les choix de plan ou sa direction d’acteurs.
Ainsi toute la narration du film ne découle pas simplement de dialogues et d’une intrigue mais de kyrielles de détails qui tissent peu à peu un univers riche et complexe. On capte tellement de choses dans ce film : les émotions des personnages, leurs sourdes angoisses, les relents du passé dans leurs mots ou le tremblement d’une paupière, l’inflexion d’une voix…

L'histoire

Daniel Auteuil interprète le rôle d’un animateur télé à succès qui se fait bizarrement harceler. En effet, il reçoit continuellement des vidéos de sa maison qui l’espionne pendant des heures sans plus d’explication. Sa femme, Juliette Binoche, ne comprend pas plus ce qui se passe et commence à péter un plomb. Un dessin énigmatique, une tête d’enfant crayonnée avec une marque rouge sur les lèvres, vient plonger Auteuil dans une série de troubles et de doutes. Cela lui rappelle apparemment quelque chose, quelque chose de très ancien.

Daniel et Juliette justes et convaincants

J’ai trouvé Daniel Auteuil et Juliette Binoche vraiment très bons : justes et convaincants. On les sent de plus en plus déstabilisés dans cette atmosphère qui se délite peu à peu, Auteuil de par l’excavation de souvenirs enfouis, et Binoche autant terrorisée par les cassettes que par l’étrange attitude de son mari. Et ces plans fixes sur la maison avec les voix en fond qui commentent ne font qu’augmenter le malaise de ces scènes.

Au final, il s’agit d’un thriller qui distille l’angoisse avec beaucoup de talent. Michael Haneke nous sert de main de maître cette histoire qui fouille au-dedans de ces personnages qui paraissent banals au premier abord. Je ne me suis pas emmerdé une seconde et j’ai adoré cette démonstration de tout ce que le cinéma peut offrir pour véhiculer ses histoires.

:: Le blog de Matoo ::


.::Matoo
   
imprimer | conseillez l'article à un ami|
Vos commentaires
Ajoutez votre commentaire

Aucun commentaire n'a encore été entré.

   
©Chroniscope : 2000-2017
Conception/design : Jean Bernard | Programmation PHP/Mysql : Fabien Marry | Articles : Sophie | Martin | Anne | Sébastien | Jean | Fabien | Oli | Dan | Samuel | Virae | Antoine
Les avis exprimés sur le site n'engagent que leur(s) auteur(s) | Mentions légales

Valid HTML 4.01! Valid CSS! Level A conformance icon, 
          W3C-WAI Web Content Accessibility Guidelines 1.0
Hit Parade Positionnement et Statistiques Gratuites