Retour vers l'accueil
pub
 
 
 
 
arrondi gauche imprimer    Conseiller l\'article à un ami arrondi droit
 

 

 
 
voir les images
voir vos commentaires
onglet
 
Un film de Joss Whedon
Durée 1h50
Sortie en France 19/10/2005

Avec
Nathan Fillion (Capitaine Malcolm Reynolds)
Gina Torres (Zoë Warren)
Alan Tudyk (Hoban "Wash" Washburne)
Morena Baccarin (Inara Serra)
Adam Baldwin (Jayne Cobb)

Scénario Joss Whedon
Musique Mark Brooks
Production Barry Mendel
Distribution UIP





votez Chroni au Weborama
Votez Chroni !
hotspot

Cette oeuvre a été notée 4

Serenity : l'ultime rébellion
(Serenity)
 
Mad Max galactique
 

26/10/2005
voir les images
Bon bah ouai ok d’accord… c’est un film de série Z. Parce que je considère que « Pitch black » ou les « Chroniques de Riddick » font partie de la bonne Série B fantastique/SF (avec « Planète hurlante » aussi par exemple), mais là il faut décemment un peu descendre dans l’alphabet.

De l'action et une ambiance spatiale

Déjà, je n’allais pas voir le film en tant que fan de la série, ni même en tant qu’aficionado de Joss Whedon (honte à moi, je n’ai jamais vu un Buffy de ma vie). Et j’ai trouvé cela très divertissant et agréable : de l’action, du rythme, des bastons, des images de l’espace, des vaisseaux spatiaux etc. Mais tout de même, les effets spéciaux étaient assez inégaux, et parfois à la limite de l’acceptable.
Une ambiance « spatiale » à la Galactica, mâtinée de Mad Max pour les personnages, de Blade pour l’action, et avec pas mal d’autres emprunts plus discrets et plus ou moins pertinents.

Des méchants et des pouvoirs

La Terre était trop peuplée, aussi des gens sont partis sur d’autres systèmes solaires, et ont terraformé des planètes inhospitalières. Il y a alors les planètes de l’Alliance qui tentent de soumettre des planètes dissidentes à leur autorité, et même une race à part un peu bizarre : « les termites ». Ces derniers sont typiquement des méchants à la Mad Max : des cannibales scarifiés qui pillent, violent et saccagent l’univers.
Là dedans, l’Alliance travaille sur des cobayes un peu spéciaux, et une fille en particulier. Il s’agit d’une jeune femme fragile dont les psychoses en font une medium (façon « Minority reports ») et une guerrière redoutable lorsqu’elle entre en crise. Son frère vient la libérer d’un labo top-secret, et l’embarque sur un vaisseau où il est le médecin d’un équipage de petits mercenaires trafiquants. Et voilà la fine équipe embarquée dans une drôle d’histoire avec l’Alliance qui recherche la fille de peur qu’elle n’ait au accès à des dossiers secrets grâce à ses pouvoirs de télépathie.

Le film échappe au navet grâce à quelques ressorts sympathiques, et surtout cet environnement « space opera » qui fonctionne toujours pour moi, qui suis tellement féru du genre. Pour ceux qui ne le sont pas, ils peuvent aisément s’en passer.

:: Le blog de Matoo ::


.::Matoo
   
imprimer | conseillez l'article à un ami|
Vos commentaires
Ajoutez votre commentaire

Tom a écrit le 23/06/2006 à 02h45.  Commentaire 18180, Visiteur 5107
Un peu sec comme commentaire.
Je ne connaissais pas la série FireFly et n'étais vraiment pas fan de Buffy, et pourtant...
Malgré un budget seré au niveau visuel, on a droit à un film bien écrit qui se joue des conventions, multiplie les clins d'oeil et ne se prend pas au sérieux. Le scénario n'est pas transcendant ni forcément crédible de bout en bout, mais au moins on a le plaisir d'avoir quelques vraies surprises.
Un très bon moment.

Ajoutez votre commentaire

   
©Chroniscope : 2000-2017
Conception/design : Jean Bernard | Programmation PHP/Mysql : Fabien Marry | Articles : Sophie | Martin | Anne | Sébastien | Jean | Fabien | Oli | Dan | Samuel | Virae | Antoine
Les avis exprimés sur le site n'engagent que leur(s) auteur(s) | Mentions légales

Valid HTML 4.01! Valid CSS! Level A conformance icon, 
          W3C-WAI Web Content Accessibility Guidelines 1.0
Hit Parade Positionnement et Statistiques Gratuites