Retour vers l'accueil
pub
 
 
 
 
arrondi gauche imprimer    Conseiller l\'article à un ami arrondi droit
 

 

 
 
voir les images
voir vos commentaires
onglet
 
Un film de Roman Polanski
Durée 2h05
Sortie en France 19/10/2005

Avec
Barney Clark (Oliver Twist)
Ben Kingsley (Fagin)
Jamie Foreman (Bill Sykes)
Leanne Rowe (Nancy)
Lewis Chase (Charley Bates)
Edward Hardwicke (Monsieur Brownlow)
Jeremy Swift (Monsieur Bumble)
Mark Strong (Toby Crackit)
Harry Eden (the Artful Dodger)
Frances Cuka (Madame Bedwin)

Scénario Ronald Harwood
Musique Rachel Portman
Production Alain Sarde - Robert Benmussa et Roman Polanski
Distribution Pathé Distribution

D'après le roman éponyme de:
Charles Dickens




votez Chroni au Weborama
Votez Chroni !
hotspot

Cette oeuvre a été notée 4

Oliver Twist
 
Décalage d'époque
 

26/10/2005
voir les images
Le film que les profs diffuseront à leurs élèves après leur avoir fait étudier le bouquin. Donc une œuvre extrêmement fidèle au roman mais au style un peu classique et académique.
Rien de très original dans cet « Oliver Twist », mais on y trouve un respect scrupuleux de l’histoire, de l’ambiance, des décors, des personnages etc.
Il s’agit d’une reconstitution au poil et sans une erreur, Polanski est certainement un grand admirateur de Dickens et n’a pas voulu changer une virgule.

Que de qualités

Ce serait vraiment stupide de nier donc les qualités de cette superproduction puisqu’elle sert son sujet de manière plus que louable.
En effet, les comédiens sont tous excellents, autant le petit Oliver Twist (Barney Clark) que Fagin (le génialissime Ben Kingsley), les décors de l’Angleterre victorienne sont somptueux, la mise en scène est efficace et assez enlevée pour ne pas trop s’endormir au bout de deux heures de commisérations dickensiennes, et encore une fois on ne peut que saluer la qualité et l’acuité de l’adaptation.

Au final, on est certainement un peu décontenancé parce que c’est un roman de 1837, et que le temps passé commence à se ressentir.
On est habitué à des films qui sont adaptés à nos « goûts » avec une certaine dose d’action, de copulage, d’émotions, etc.
Or ce film reflète bien le bouquin avec ce qu’il garde de très bon et d’universel, mais aussi quelques « figures de style » un peu désuètes.

Je ne vais pas faire l’affront de raconter l’histoire, mais ne vous inquiétez pas : ça se termine bien. Gnark gnark.

:: Le blog de Matoo ::


.::Matoo
   
imprimer | conseillez l'article à un ami|
Vos commentaires
Ajoutez votre commentaire

Aucun commentaire n'a encore été entré.

   
©Chroniscope : 2000-2017
Conception/design : Jean Bernard | Programmation PHP/Mysql : Fabien Marry | Articles : Sophie | Martin | Anne | Sébastien | Jean | Fabien | Oli | Dan | Samuel | Virae | Antoine
Les avis exprimés sur le site n'engagent que leur(s) auteur(s) | Mentions légales

Valid HTML 4.01! Valid CSS! Level A conformance icon, 
          W3C-WAI Web Content Accessibility Guidelines 1.0
Hit Parade Positionnement et Statistiques Gratuites