Retour vers l'accueil
pub
 
 
 
 
arrondi gauche imprimer    Conseiller l\'article à un ami arrondi droit
 

 

 
 
voir les images
voir vos commentaires
onglet
 
Un film de Takeshi Kitano
Pays d'origine Japon
Durée 114

Avec
Takeshi Kitano (Yamamoto)
Omar Epps (Denis)
Kuroudo Maki (Ken)
Masaya Kato (Shirase)
Susumu Terajima (Kato)

Scénario Takeshi Kitano

Le DVD
Zone2
Pistes Son
Français 5.1
Anglais (5.1)
Sous-titres
Fançais
Anglais





votez Chroni au Weborama
Votez Chroni !
hotspot

Cette oeuvre a été notée 4

Aniki mon frère
(Brother)
 
Si tu m'aimes, coupe-toi le doigt
 

31/07/2002
voir les images
Acheter le DVDAchetez che Amazon.fr
Acheter la musique du DVDAchetez che Amazon.fr
Aniki (Takeshi Kitano) est un Yakusa respecté dans sa famille. Le plus fidèle d'entre tous à son chef. Cependant, sa famille est en guerre contre une autre, très puissante, qui, lors d'une action d'éclat, parvient à tuer le chef d'Aniki. La police prend part aux négociations et obtient de la famille victorieuse l'intégration des membres de l'autre famille pour que ceux-ci ne soient pas massacrés. Aniki ne peut se résoudre à cela et décide de quitter le Japon pour éviter d'être tué.


No sea, no sex, and no sun

Pas de vacances au soleil sur la plage toutefois puisqu'Aniki part pour Los Angeles où il a un demi-frère, ken. Avec ses amis Ken fait un petit trafic de drogue pour "gagner sa croûte". Pourtant, suite à une rixe avec un fournisseur, Haniki tue le groupe entier auquel ce fournisseur appartenait. C'est donc plus fort que lui, Aniki ne peut vivre en paix; il prend la tête de ce petit groupe de copain et en fait un gang imposant en éliminant les concurrents ou en fusionnant. La guerre perpétuelle : ça passe ou ça casse. Et puis un jour, ça casse et ça fait mal.


Ken, n'est pas le survivant

Tout le film se base sur le tandem Denny-Aniki. Denny est le Fidèle parmi les fidèles, il est le plus dévoué à Aniki. Aniki est son chef, mais aussi son meilleur ami. Et réciproquement : Aniki a beaucoup plus d'affinités avec lui qu'avec Ken. Denny est la seule personne avec laquelle il s'amuse. Le reste, ce sont des relations professionelles. Ainsi, il prend la première place parmi les seconds rôles.


L'impassible yakusa

Aniki est comme l'ensemble des personnages qu'incarne Kitano quelqu'un d'incroyablement impassible. Il est droit et très respectueux du code de l'honneur. Seul son tic (il cligne de l'œil droit tout en contractant sa joue droite de temps en temps) vient perturber la quiétude de son visage. Rien à voir donc avec le pitre notoire qu'est le personnage public Kitano au Japon.


Si tu m'aimes, coupe-toi le doigt

"Aniki mon frère" est un film de Kitano sur l'honneur. Ce n'est pas une première pour Kitano certes, au vu de sa filmographie, mais là le réalisateur japonais est allé encore un peu plus loin. C'est un film profondément japonais qui se déroule aux États-Unis et non pas un film à l'américaine d'un réalisateur qui a cédé à la "montagne d'or" hollywoodienne. Kitano a donc filmé l'honneur concrètement dans les familles yakusa en ce qu'il a de plus dur. Exemple: un membre de la famille laisse publiquement entendre qu'un autre n'a rien dans les tripes. Celui-ci demande illico un poignard et - suant tout de même! - s'éventre littéralement devant la caméra et lui montre ses tripes. Un bout de boyau dépasse élégamment de la fente béante (la scène est un peu crispante!). Pour s'excuser d'avoir douté de la fidélité de son "frère" le fautif se coupe le petit doigt.
Et ce n'est là qu'une illustration (la plus marquante) de cette culture dominante qu'est celle du Yakusa (en effet cette sans cette appartenance à une famille la même scène ne se serait pas du tout passée comme ça. C'est une surcouche culturelle qui domine la culture initiale; elle place le suicide en acte honorifique et met l'instinct de survie entre parenthèses). Le film est entièrement basé sur ce principe; Jamais Haniki ne cède. "Que trépasse si je faiblis !" disaient les montmiraille (oui là je m'égare !).

Le DVD ne vaut pas le film...

En effet la couverture aguichante: le "sang pour sang mafia",les traces de sang partout déservent le film en ce qu'ils en donnent une image complètement fausse. De plus la Version française est Pitoyable ! Les voix de mafiosi de banlieue parisienne qu'ont les compagnons de Kitano sont à mourir de rire. Toutefois, vu en en VOST le film reste Excellent et vaut vraiment la peine de se l'être vu offert (merci Anne :) ), et même, pour ceux qui n'auraient pas la chance d'avoir des amis dotés de bon goût, de l'acheter.

N'oubliez-pas: Vous aussi, participez à chroniscope, si vous ne désirez pas directement écrire, vous pouvez aussi nous offir des DVD ^__^ (il n'y a pas d'incompatibilité!). Liste des DVD qui m'intéresse disponible sur simple demande par mail ;-)



Bonus : Bande annonce, making of, interview de kitano…

.::Martin
   
imprimer | conseillez l'article à un ami|
Vos commentaires
Ajoutez votre commentaire

Ousmane a écrit le 18/11/2002 à 16h14.  Commentaire 132, Visiteur 59
ou est le prix du film?

Viet-style a écrit le 30/01/2003 à 20h44.  Commentaire 437, Visiteur 276
franchement aniki c un bon film alliance black aziatik sa le fait mais sauf kil ya pa assez de sang pas assez de tuerie et ya trop de passage ou ya rien wala bye

Ajoutez votre commentaire

   
©Chroniscope : 2000-2017
Conception/design : Jean Bernard | Programmation PHP/Mysql : Fabien Marry | Articles : Sophie | Martin | Anne | Sébastien | Jean | Fabien | Oli | Dan | Samuel | Virae | Antoine
Les avis exprimés sur le site n'engagent que leur(s) auteur(s) | Mentions légales

Valid HTML 4.01! Valid CSS! Level A conformance icon, 
          W3C-WAI Web Content Accessibility Guidelines 1.0
Hit Parade Positionnement et Statistiques Gratuites