Retour vers l'accueil
pub
 
 
 
 
arrondi gauche imprimer    Conseiller l\'article à un ami arrondi droit
 

 

 
 
voir les images
voir vos commentaires
onglet
 
Un film de Gilles Marchand
Pays d'origine France
Durée 2h06
Sortie en France 24/12/2003

Avec
Sophie Quinton (Isabelle, "Bambi")
Laurent Lucas (le docteur Philipp)
Catherine Jacob (Véronique)
Yasmine Belmadi (Sami)

Scénario Gilles Marchand et Vincent Dietschy
Musique Doc Matéo, Lily Margot, Alex Beaupin, Carlos Dalton et François Eudes
Production Caroline Benjo et Carole Scotta
Distribution Haut et Court, France





votez Chroni au Weborama
Votez Chroni !
hotspot

Cette oeuvre a été notée 0

Qui a tué Bambi ?
 
 

09/01/2004
voir les images
C’est marrant, j’ai une sorte d’avis bicéphale pour ce film (rien que ça !)… l’un plutôt intello qui trouve pas mal de qualités à ce film français original et déroutant, l’autre plus prosaïque peut-être qui a souffert de certaines longueurs et d’un maniérisme un peu agaçant qui a lésé un scénario pourtant bien ficelé.

Mais bon, déjà le titre je le trouve à chier, et puis la bande-annonce était désopilante à souhait avec l’utilisation décalée de ce patronyme, qui évoque immédiatement un petit faon qui a perdu sa maman. Mais si on passe cela, on comprend mieux le lien, puisque c’est un chirurgien (admirablement interprété par Laurent Lucas) d’un hôpital où une toute jeune infirmière a quelques malaises, et qu’il surnomme ironiquement « Bambi » car elle ne tient pas sur ses jambes. Le scénario est flippant à souhait et l’intrigue provoque une montée d’angoisse exponentielle. Laurent Lucas, en effet, dérobe des produits anesthésiants pour violer des malades inconscientes dans la plus grande impunité. La jeune infirmière découvre son implication avant de devenir une proie potentielle pour ce médecin fou et inquiétant au possible.

Le film distille une ambiance préoccupante et une atmosphère pesante qui concurrence les meilleurs thrillers avec beaucoup d’efficacité. La tension est constante et nourrie par un scénario qui échafaude une histoire palpitante, et on se perd dans un dédale où le rêve, le fantasme et la réalité nous font perdre pied.

Mais dans le fond, le film était truffé de passages beaucoup trop longs qui ont grevé le plaisir initial. J’ai vraiment trouvé l’intrigue excellente avec du suspense, du mystère et de l’angoisse, mais le côté intello m’a complètement rebuté. Et alors, le jeu des comédiens devient lourd, moins crédible et affecté. C’est dommage, car j’avais rarement vu un film avec un aussi bon sens du thriller.


.::Matoo
   
imprimer | conseillez l'article à un ami|
Vos commentaires
Ajoutez votre commentaire

Aucun commentaire n'a encore été entré.

   
©Chroniscope : 2000-2017
Conception/design : Jean Bernard | Programmation PHP/Mysql : Fabien Marry | Articles : Sophie | Martin | Anne | Sébastien | Jean | Fabien | Oli | Dan | Samuel | Virae | Antoine
Les avis exprimés sur le site n'engagent que leur(s) auteur(s) | Mentions légales

Valid HTML 4.01! Valid CSS! Level A conformance icon, 
          W3C-WAI Web Content Accessibility Guidelines 1.0
Hit Parade Positionnement et Statistiques Gratuites