Retour vers l'accueil
pub
 
 
 
 
arrondi gauche imprimer    Conseiller l\'article à un ami arrondi droit
 

 

 
 
voir les images
voir vos commentaires
onglet
 






votez Chroni au Weborama
Votez Chroni !
hotspot

Cette oeuvre a été notée 0

le dernier samourai
 
 

22/01/2004
voir les images
Je crois qu’il était très difficile de pondre un film plus convenu, plus conventionnel, plus hollywoodien ! Je me disais que je sujet forcerait un peu les auteurs à donner un souffle épique à ce film qui pourrait le faire un peu sortir de l’ordinaire. Et bien oui pour les décors, les costumes et l’ambiance, mais alors Morphéus le dialoguiste et Tom l’Omnipotent ont vraiment tout gâché.

Le scénario est horriblement classique, mais alors classique de chez classique, genre t’as tout compris dans les cinq premières minutes du film. Et toute cette première partie, avant le départ au Japon, est surréaliste. Je n’avais jamais vu Tom Cruise surjouer à ce point. Et on nous sort les violons américains habituels, « on s’en veut d’avoir massacrer les indiens, c’est mal, mal, mal ». Tom Cruise est un espèce de vétéran du Vietnam mais en 1876, et c’est à Little Big Horn qu’il a vécu son drame psychologique. On lui propose un job au Japon, il s’agit de former des soldats à la mode américaine, afin de combattre des rebelles Samouraïs. On envoie Tom au casse-pipe trop tôt (pourtant c’est pas faute de les avoir prévenu), et lui et ses soldats nippons inexpérimentés se font pétés la tronche par des Samouraïs vachement en forme. Résultat, Tom est fait prisonnier après avoir tué un guerrier et avoir fait acte d’une bravoure qui a étonné le chef des Samouraï (sacré beau gosse en passant).

Ensuite, le scénario s’améliore un peu, tout en restant classique (faut pas rêver). On a droit aux clichés les plus éculés sur le Japon, et toute la symbolique y passe… les cerisiers en fleurs en figure de proue ! Evidemment, pour corser le tout, on le loge chez la femme de celui qu’il a tué… évidemment il conquiert peu à peu la donzelle. Enfin rien que de très banal. Il apprend à aimer la morale du Bushido et petit à petit se forme au sabre. En quelques plans, il se fait d’abord pété la gueule, et puis égalité, et hop il finit par gagner. Waow ! Ensuite, il rejoint le clan des Samouraïs et se bat avec eux. Youpi ! En plus, comme il s’est même trouvé une meuf, la vie est belle. Et puis, ce n’est pas compliqué Tom Cruise est sur TOUS les plans. On a droit à toutes les expressions de son visage et les cadrages les plus divers.

Et pourtant, le fond n’est pas si mauvais, car la rencontre de l’orient et de l’occident est intéressante, et donne le ton à quelques scènes cocasses et émouvantes. En outre, on peut adhérer à certaines scènes à l’émotion poignante, mais tout est foutu en l’air par un pathos affligeant qui dégouline, tout de suite, il faut en faire des tonnes à coups de musique grandiloquente, yeux qui vibrent… Too much !

Les combats sont excellents, je les ai trouvés bien orchestrés et mis en scène. Les décors, costumes et l’atmosphère du 19ème sont aussi drôlement bien ficelés. Et puis c’est un divertissement… comestible on va dire. Je te ferais un petit montage là-dessus pour supprimer une heure de film et on y verrait déjà plus clair. Il fallait tout le monde sauf Tom Cruise pour jouer le rôle du Samouraï yankee, mais bon c’est Hollywood. Et puis la fin est merdique de chez merdique, tellement amerloque de base, tellement au ras des pâquerettes, alors qu’ils auraient pu limiter les dégâts en terminant le film en une apothéose qui au moins mettait en exergue l’honneur et le code des Samouraï, mais nan !


.::Matoo
   
imprimer | conseillez l'article à un ami|
Vos commentaires
Ajoutez votre commentaire

Aucun commentaire n'a encore été entré.

   
©Chroniscope : 2000-2017
Conception/design : Jean Bernard | Programmation PHP/Mysql : Fabien Marry | Articles : Sophie | Martin | Anne | Sébastien | Jean | Fabien | Oli | Dan | Samuel | Virae | Antoine
Les avis exprimés sur le site n'engagent que leur(s) auteur(s) | Mentions légales

Valid HTML 4.01! Valid CSS! Level A conformance icon, 
          W3C-WAI Web Content Accessibility Guidelines 1.0
Hit Parade Positionnement et Statistiques Gratuites