Retour vers l'accueil
pub
 
 
 
 
arrondi gauche imprimer    Conseiller l\'article à un ami arrondi droit
 

 

 
 
voir les images
voir vos commentaires
onglet
 






votez Chroni au Weborama
Votez Chroni !
hotspot

Cette oeuvre a été notée 0

Van Helsing
 
 

10/05/2004
voir les images
Ce film est indéniablement une sombre merde. Mais bon, une daube acceptable à regarder une fois dans sa vie pour se divertir. Mais surtout, il faut bien se dire que toute ressemblance avec des personnages de bouquins célèbres sont purement fortuites. A la base, je m’attendais à un syncrétisme anecdotique qui amène à sourire, un peu comme dans « La ligue des Gentlemen Extraordinaires », mais là c’est tout simplement un embrouillamini de personnages mythiques perdus dans une trame rapiécées qui laisse passer les courants d’air.

Bon, mais on peut se dire que les effets spéciaux rattrapent le tout ? Allez oui, les loups-garous sont très bien faits, et certains décors valent le coup d’oeil. Mais la profusion d’effets spéciaux certainement très onéreux finit par faire ressembler le film à un spectacle pyrotechnique où le trucage devient l’élément clef eu lieu d’un simple support de l’intrigue. Et du coup, on voit plus les défauts, dont certains qui m’ont vraiment choqués. Par exemple, le Mr Hyde du début est entièrement en image de synthèse (à la Hulk) et est très mal fait, et surtout pas très bien intégré, tandis que les décors de Paris sont relativement ratés (genre un glisser-déposer d’un bout de mur en briques en .bmp pour faire des mosaïques sur les murs de Paname… et une perspective qui bouge avec le point de vue de la caméra…). Ou bien il y a aussi les fonds bleus de certaines scènes qui sont lamentablement achevés avec un détourage minable.

Et le scénario… mein gott, le scénario !!! Alors Van Helsing est une sorte d’agent secret à la James Bond à la solde du Vatican. C’est un soldat de Dieu quoi ! Il parcourt le monde en supprimant les bestioles maléfiques genre des loups-garous, des vampires etc. Il est même aidé par un frère inventeur, une sorte de Q, et le Géo Trouvetou lui refile des gadgets qui déchirent sa mère. Et là, la nouvelle mission consiste à aller défendre une belle gonzesse et son reuf (qu’on présente comme des gravures de mode, avec des photos de book sur parchemins hyper crédibles) qui sont les derniers survivants d’une dynastie qui a juré de détruire Dracula en Transylvanie. Or Dracula est pote avec le Docteur Frankenstein qui doit lui refiler le secret de la vie afin qu’il puisse lui-même enfanter à tire-larigot. Et on va même de Charybde en Scylla lorsqu’on apprend que le frère est devenu un loup-garou, que le monstre de Frankenstein est la clé du mystère de la vie, que Van Helsing est finalement très proche de Dracula mais qu’il n’en a plus le souvenir etc.

Et tout ça, pendant deux heures…

Ouai ben comme j’ai dit, divertissant en quelque sorte…


.::Matoo
   
imprimer | conseillez l'article à un ami|
Vos commentaires
Ajoutez votre commentaire

Aucun commentaire n'a encore été entré.

   
©Chroniscope : 2000-2017
Conception/design : Jean Bernard | Programmation PHP/Mysql : Fabien Marry | Articles : Sophie | Martin | Anne | Sébastien | Jean | Fabien | Oli | Dan | Samuel | Virae | Antoine
Les avis exprimés sur le site n'engagent que leur(s) auteur(s) | Mentions légales

Valid HTML 4.01! Valid CSS! Level A conformance icon, 
          W3C-WAI Web Content Accessibility Guidelines 1.0
Hit Parade Positionnement et Statistiques Gratuites