Retour vers l'accueil
pub
 
 
 
 
arrondi gauche imprimer    Conseiller l\'article à un ami arrondi droit
 

 

 
 
voir les images
voir vos commentaires
onglet
 
Un film de Beeban Kidron
Pays d'origine UK
Durée 1h40
Sortie en France 08/12/2004

Avec
Renée Zellweger (Bridget Jones)
Colin Firth (Mark Darcy)
Hugh Grant (Daniel Cleaver)
Jacinda Barrett (Rebecca)
Jim Broadbent (Colin Jones)

Scénario Andrew Davies - Helen Fielding - Richard Curtis - Adam Brooks
Musique Michael Price - Harry Gregson-Williams - Toby Chu - Stephen Barton
Production Working Title Films et Le Studio Canal+
Distribution Mars Distribution





votez Chroni au Weborama
Votez Chroni !
hotspot

Cette oeuvre a été notée 4

Bridget Jones : l'âge de raison
(Bridget Jones : the edge of reason)
 
Comédie gentillette
 

08/12/2005
voir les images
Je suis un gros fan des deux bouquins qui mettent en scène la sémillante Bridget dans des aventures rocambolesques et si truculentes. Et comme le second m’avait autant fait rire que le premier, j’espère que ce serait le cas pour le film. Surtout que le premier film était pas mal, assez proche du bouquin, relativement bien transcrit concernant les personnages et bien léché au niveau scénario. De toute façon, je n’espère jamais d’un film qu’il soit à la auteur du bouquin qui l’a inspiré, c’est une prouesse qui est presque impossible (et très subjective).

Deux films jumeaux

Au final, j’ai passé un bon moment, même si l’on peut reprocher le copier-coller un peu trop criant entre les deux films. La structure est vraiment identique, et on a juste remplacé les gags par d’autres. Du coup, je trouve qu’ils ne se sont pas énormément foulé. Mais ça fonctionne encore terriblement bien car ces personnages, les anglais stéréotypés et caricaturés à l’extrême, sont irrésistibles. Et Bridget Jones en proue est toujours aussi comique et attendrissante.

Sympa

J’ai bien ri à certains moments, mais ce n’est pas non plus la comédie de l’année. C’est peut-être aussi parce que je connaissais à l’avance l’histoire, et qu’il n’y a pas eu de surprises dans l’intrigue ou même les plaisanteries. On sait à l’avance qu’elle va se ridiculiser dans toutes sortes d’accoutrements et perdre son homme pour mieux le retrouver, avoir des problèmes avec ses parents, se chamailler au boulot, se confier à ses ami(e)s etc.

Quelques moments d’anthologie tout de même avec Bridget dans une prison thaï ou dans un dîner d’avocats !


.::Matoo
   
imprimer | conseillez l'article à un ami|
Vos commentaires
Ajoutez votre commentaire

Aucun commentaire n'a encore été entré.

   
©Chroniscope : 2000-2017
Conception/design : Jean Bernard | Programmation PHP/Mysql : Fabien Marry | Articles : Sophie | Martin | Anne | Sébastien | Jean | Fabien | Oli | Dan | Samuel | Virae | Antoine
Les avis exprimés sur le site n'engagent que leur(s) auteur(s) | Mentions légales

Valid HTML 4.01! Valid CSS! Level A conformance icon, 
          W3C-WAI Web Content Accessibility Guidelines 1.0
Hit Parade Positionnement et Statistiques Gratuites