Retour vers l'accueil
pub
 
 
 
 
arrondi gauche imprimer    Conseiller l\'article à un ami arrondi droit
 

 

 
 
voir les images
voir vos commentaires
onglet
 






votez Chroni au Weborama
Votez Chroni !
hotspot

Cette oeuvre a été notée 0

The grudge
 
 

02/01/2005
voir les images
Putain de chiotte, sa mère, sa race, ce que j’ai eu peur. Nabil m’a encore trahi, cette fois il m’a emmené voir un film hyper angoissant alors qu’il sait que je ne peux pas voir ça. Généralement, j’ai tellement peur que j’en fais des cauchemars, et si je dors seul, j’ai un mal fou à m’endormir. Pffff. Enfoirée de Nabiloo ! Ce dernier d’ailleurs, qui est un habitué du genre, n’en menait pas large non plus. A un moment, on était tous les deux recroquevillés avec les genoux devant les yeux pour que la fantômette elle nous choppe pas. AFFREUX !

Bon ce que je viens de dire valide déjà une qualité pour ce genre de film, oui ça fait peur. Là dessus c’est nickel-chrome ce qu’il fallait.

Après le thème, les ressorts de l’intrigue, le scénario, les effets spéciaux etc. boaaaa ça ne casse pas des briques. Disons que lorsqu’on a vu Ring, The Eye, Dark Water et consorts, on est forcément déjà sensibilisé au genre. Et là, le réalisateur, Takashi Shimizu, n’a pas dérogé aux normes. On est donc en présence d’une classique possession d’un endroit, un endroit où un meurtre horrible a été commis et où des esprits de revenants vraiment pas en paix rodent. Et comme ils ont de grosses névroses, ils restent là et terrorisent les gens. Le scénario suit donc une progression classique, où on voit de plus en plus ces entités spectrales monstrueuses, où l’on comprend peu à peu leur histoire et la raison de leur ire.

L’originalité réside dans le fait d’avoir choisi quelques amerloques, expatriés au Japon, pour endosser le rôle des innocents qui achètent la maison et se retrouve à gérer les angoisses névrotiques des fantômes nippons. Bon mais c’est pas drôle, et puis ils meurent dans des circonstances plutôt flippantes. Mais là encore, rien de très original, encore des longs cheveux de femmes asiatiques, une gonzesse qui a trop faisandé et qui est vert-de-grisée, un gamin bleuâtre etc. Et puis, les apparitions des esprits à la Droopy, c’est un peu dépassé mais bon, ça fonctionne bien (les fantômes apparaissent dès qu’une personne tourne la tête, et qu’elle essaie de s’enfuir, alors où qu’elle aille, elle se retrouve avec un bonhomme dans le dos). La répétition des scènes finit par ôter un peu de frayeur à un mécanisme qui marche vraiment bien, voire de donner une note humoristique à quelques moments.

Je pense que la plupart des gens viennent pour voir Buffy. Sarah Michelle Gellar se débrouille bien, elle n’est pas fantastique mais elle joue correctement et s’en tire bien.

J’ai juste été déçu par la fin, pour moi ça se termine en eau de boudin, mais bon chacun son opinion là dessus…


.::Matoo
   
imprimer | conseillez l'article à un ami|
Vos commentaires
Ajoutez votre commentaire

Aucun commentaire n'a encore été entré.

   
©Chroniscope : 2000-2017
Conception/design : Jean Bernard | Programmation PHP/Mysql : Fabien Marry | Articles : Sophie | Martin | Anne | Sébastien | Jean | Fabien | Oli | Dan | Samuel | Virae | Antoine
Les avis exprimés sur le site n'engagent que leur(s) auteur(s) | Mentions légales

Valid HTML 4.01! Valid CSS! Level A conformance icon, 
          W3C-WAI Web Content Accessibility Guidelines 1.0
Hit Parade Positionnement et Statistiques Gratuites