Retour vers l'accueil
pub
 
 
 
 
arrondi gauche imprimer    Conseiller l\'article à un ami arrondi droit
 

 

 
 
voir les images
voir vos commentaires
onglet
 
Un film de Adrian Edmonson
Pays d'origine USA
Durée 1h29
Sortie en France 31/05/2001
Sortie Mondiale
1999

Avec
Adrian Edmondson (Eddie Elizabeth)
Vincent Cassel (Gino Bolognese)
Rick Mayall (Richard Twat)
Hélène Mahieu (Gina Carbonara)
Simon Pegg (Mr Nice)

Scénario Rik Mayall
Production Universal Pictures
Distribution UIP





votez Chroni au Weborama
Votez Chroni !
hotspot

Cette oeuvre a été notée 0

Hotel Paradiso, une maison sérieuse
(Guest House Paradiso)
 
Non sens lourdaud
 

18/08/2002
voir les images
Soufflé gonflant…

Au début, une idée prometteuse : l'hôtel le plus cheap d'Angleterre, dans tous les sens du terme, quasiment accolé à une centrale nucléaire, géré par un hurluberlu de première (Mr Coît) à la tête d'une petite bande de joyeux tarés.

Débarquent dans l'hôtel des clients (ce qui n'est pas si ordinaire que l'on peu croire), et bientôt la star italienne Gina (Tortelli) Carbonara, qui a planté son fiancé, un bel italiano fougueux (cocorico Vincent Cassel) au pied de l'autel et recherche discrétion et intimité.

Ne vous emballez pas, le soufflé retombe en moins de 5 minutes

Le temps de se rendre compte que l'on se trouve devant un navet et que puisque on a dérangé tout le monde pour être bien placé, on va devoir subir ce film soporifico-horrifique pendant près d'une heure trente.
Alternative scénaristique : notre foi aveugle dans un film anglais qui réussit une petite sortie en France, avec dans un rôle (certes) secondaire Vincent Cassel nous pousse à rester assis dans notre fauteuil plutôt inconfortable dans une petite salle déserte puis désertée, dans l'espoir (vain évidemment) que 5 minutes géniales viendront sauver le film.

Malheureusement, on finit par se dire qu'il n'y a pas de pilote dans l'avion, que la farce est ratée, lourde et cependant inconsistante.

Au secours…

Trop c'est trop. Et voilà comment un film délirant se transforme en débilité radioactive.
Le scénario est inexistant, l'humour s'autodétruit comme les messages de Mission: Impossible tellement il est insistant, les personnages sont cul-culs.

C'est du vu et revu dans la manière de traiter le sujet (rire gras, bête et même pas drôle, facile). Une Gina Tortelli Carbonara par ci, un Gino Spaghetti Bolognese par là, 2 ou 3 poissons radioactifs, quelques blagues salaces, des situations ridicules censées faire rire, du vomis, de la dérision et du 250° degré, voilà toute l'essence de ce film. Pas grand chose donc.

Le méchant papa coiffeur de Coup de Peigne (désolée j'ai oublié le nom de l'acteur…) a sauvé les meubles puisqu'il est parvenu à se sauver après quelques minutes de film.
Ce n'est pas notre cas. Au mieux on s'en sort avec un dégoût profond du poisson. Au pire on court aux toilettes gerber (Cf. le vomis vert).

En bref, on s'emmerde pendant 1h30.




.::Sophie
   
imprimer | conseillez l'article à un ami|
Vos commentaires
Ajoutez votre commentaire

Nowtatall a écrit le 17/04/2002 à 12h42.  Commentaire 287, Visiteur 184
Ooh que c'est méchant de critiquer les films comme ça! Dis-moi tu es très mesquine Sophie!

Kristof a écrit le 22/11/2002 à 22h50.  Commentaire 288, Visiteur 185
T'as pas compris grand chose alors hein ...

Edouard a écrit le 10/12/2004 à 14h48.  Commentaire 9528, Visiteur 3379
Il semblerait en effet que cette dame qui commet des critiques de films soit trop ou pas assez quelque chose pour savourer comme il se doit cette oeuvre magnifique. Les amateurs de "Bottom" me comprendrons.

Pascal a écrit le 02/09/2005 à 00h10.  Commentaire 14913, Visiteur 4264
daccord avec edouard, même si ça ne vaut pas la série, il faut l'avoir vue avant de voir le film. Et surtout, Il aurait fallu le voir en v.o car la version française est mauvaise comme votre critique mme. Mais bon, cela est une question de point de vu, mon point de vu n'a aucun intérêt, comme votre métier après tout. on s'en contrefout.

Jer a écrit le 10/01/2006 à 15h37.  Commentaire 16443, Visiteur 4668
Que le film déplaise, soit. Encore aurait il fallu mentionner les antécèdents télévisuels de ces acteurs et ne pas se contenter de cracher (Sans aucun argument !!) sur le contenu du film. Une critique cinématographique se précède d'un minimum de culture ou alors nous somme dans le TV Hebdo, on l'on se résume à un "J'aime pas". Jusqu'a quel degrès comprennez vous l'humour so british de Rick Mayall et Brian Edmonson, le 250ème est peut un peu trop élevée pour une adepte du terre a terre. Il n'y a effectivement pas de pilote dans l'avion (pour reprendre votre référence maladroite), car ce ne sont absolument pas les mêmes techniques humoristiques et qui plus est, pas le même pays. Espèrons que vos autres critiques seront plus...travaillées. Le film est en effet en deça des espérences, mais il n'y en a pas deux comme celui-ci, pour un premier film, avouez que la réalisation d'un "ovni" est tout de même un beau challenge.

Ajoutez votre commentaire

   
©Chroniscope : 2000-2017
Conception/design : Jean Bernard | Programmation PHP/Mysql : Fabien Marry | Articles : Sophie | Martin | Anne | Sébastien | Jean | Fabien | Oli | Dan | Samuel | Virae | Antoine
Les avis exprimés sur le site n'engagent que leur(s) auteur(s) | Mentions légales

Valid HTML 4.01! Valid CSS! Level A conformance icon, 
          W3C-WAI Web Content Accessibility Guidelines 1.0
Hit Parade Positionnement et Statistiques Gratuites