Retour vers l'accueil
pub
 
 
 
 
arrondi gauche imprimer    Conseiller l\'article à un ami arrondi droit
 

 

 
 
voir les images
voir vos commentaires
onglet
 






votez Chroni au Weborama
Votez Chroni !
hotspot

Cette oeuvre a été notée 0

Mr et Mrs Smith
 
 

28/07/2005
voir les images
Allez un bon blockbuster de l’été… un film tout à fait calibré pour la période avec deux stars de chez stars, une histoire faite de mélange d’intrigues qui ont fait leurs preuves, un peu d’action, un soupçon d’humour et de grivoiserie déguisée et hop ! Le voilà tout chaud tout emballé, mais ça ne tient pas la route plus que cela.

C’est même presque dommage car avoir une Angelina Jolie (30 ans) et un Brad Pitt (42 ans) au sommet de leurs formes et physiques, et qui sont en outre de bons comédiens (c’est mon avis, oui oui), en plus d’un réalisateur qui avait démontré qu’il savait tenir une caméra, cela pouvait présager d’un film qui aurait défrayer la chronique. On n’ira vraiment pas jusque là, tant le film reste cantonné à une gentillette comédie à l’action pétaradante, mais à la saveur qui manque tout de même largement d’épices.

Brad Pitt est d’une beauté époustouflante dans ce film, et même lorsqu’on se rend compte sur certains plans qu’il accuse en effet sa quarantaine balbutiante, cela ne fait que confirmer qu’il vieillit terriblement bien. Angelina Jolie étale aussi toute sa panoplie de femme fatale d’un charme irrésistible. Et les deux comédiens incarnent avec beaucoup de crédibilité les Smith, un couple d’américains aisés avec leurs chouettes baraque, bagnoles, cuisine équipée et meubles de styliste. John et Jane Smith, comme leurs noms et prénoms l’indiquent : un couple comme tout le monde, qui s’englue dans la routine et la banalité des petits bourgeois sur leurs rails (Bonjour « Desperate Housewives » !). Mais en secret, ils sont tous les deux des tueurs à gages qui travaillent pour deux organisations différentes et concurrentes en quelque sorte.

En terme d’intrigue et de scénario, ce n’est pas bien complexe, j’ai noté trois parties « trop » distinctes : « La totale » puis la « Guerre des Rose », puis « Bonnie & Clyde ». Non seulement on ressent les césures dans le scripte, mais le film se permet même des longueurs qui alourdissent sans raison une histoire si simple et linéaire. Donc au début, ils ignorent tout de leurs activités réciproques et le film joue (facilement) sur les effets de faux-semblants et les quiproquos que cela peut produire. Ensuite, ils se découvrent et se font la guerre à grands renforts de torgnoles et d’armes contondantes. Bref, cousu de fil blanc même si plutôt plaisant et bien joué.

Le grand intérêt du film réside vraiment dans les deux comédiens dont le charisme contribue à dynamiser le tout, et donner un peu de peps à ce couple à la fois improbable et si bien assorti. Et puis, on apprécie toujours les quelques traits tragicomiques et le burlesque de certaines situations, avec notamment un très drôle Vince Vaughn. Mais le tout s’essouffle très rapidement, et malgré la facette « bon divertissement », on en vient à regretter que le réalisateur ne se soit pas un peu plus lâché (mais bon ce n’était certainement pas le but de la commande qu’on lui avait passée).


.::Matoo
   
imprimer | conseillez l'article à un ami|
Vos commentaires
Ajoutez votre commentaire

Aucun commentaire n'a encore été entré.

   
©Chroniscope : 2000-2017
Conception/design : Jean Bernard | Programmation PHP/Mysql : Fabien Marry | Articles : Sophie | Martin | Anne | Sébastien | Jean | Fabien | Oli | Dan | Samuel | Virae | Antoine
Les avis exprimés sur le site n'engagent que leur(s) auteur(s) | Mentions légales

Valid HTML 4.01! Valid CSS! Level A conformance icon, 
          W3C-WAI Web Content Accessibility Guidelines 1.0
Hit Parade Positionnement et Statistiques Gratuites