Retour vers l'accueil
pub
 
 
 
 
arrondi gauche imprimer    Conseiller l\'article à un ami arrondi droit
 

 

 
 
voir les images
voir vos commentaires
onglet
 
Un film de Andrew Niccol
Pays d'origine USA
Durée 2h02
Sortie en France 04/01/2006

Avec
Nicolas Cage (Yuri Orlov)
Ethan Hawke (Jack Valentine)
Jared Leto (Vitaly Orlov)
Bridget Moynahan (Ava Fontaine)
Eamonn Walker (Andre Baptiste)
Ian Holm (Simeon Weisz)
Sammi Rotibi (Andre Baptiste Jr)

Scénario Andrew Niccol
Musique Antonio Pinto
Production Saturn Films
Distribution SND





votez Chroni au Weborama
Votez Chroni !
hotspot

Cette oeuvre a été notée 4

Lord of war
 
Rythmé
 

09/01/2006
voir les images
Pour se démarquer du reste de sa famille d'origine ukrainienne vivant à Little Odessa et spécialisée dans le boui-boui de borchtch, Yuri se lance dans le négoce des armes. Et de petit artisan vendant aux gangs, il devient un puissant marchand, profitant du tas d'armes inutilisées à la chute de l'URSS pour les vendre aux groupes de combattant du Tiers-Monde. Accessoirement, ses talents de persuasion sauront lui décrocher la belle Ava.

Nicolas ce héro

A condition d'aimer Nicolas Cage, ce film est vraiment un plaisir à regarder. Ca bouge, c'est rythmé, c'est clinquant, et c'est très bien documenté, le sujet n'est pas traité par-dessus la jambe. Bien sûr, ça a un côté Michael Moore, à dénoncer les zaffreux marchands de mort et leur discours parfaitement rodé qui ignore la vie d'un humain. Mais quelques images choc, dont une dès le début, soutiennent cette force qu'a le film de nous visser au fauteuil, et au-delà de la qualité morale discutable de ce film (à prendre en compte si vous n'êtes pas fan des films qui donnent des leçons), Andrew Niccol fait un bon film d'action, avec ce qu'il faut comme rebondissements, comme intrigues, et comme humour grinçant. (Jared Leto et Ethan Hawke sont un peu décevants, mais Nicolas Cage est identique à lui-même et c'est ce qu'il faut au film de toute façon)

Putain de fin

La fin par contre m'a prodigieusement horripilé, mais ça tenait plus aux spectateurs de la salle qu'au film lui-même. Sans trop spoiler, le film revient sur ces puissances mondiales (dont la France et les Etats-Unis) qui profitent du commerce des armes aux pays pauvres. Et le bon public bien pensant va applaudir. Rhaaaa... je déteste les applaudissements dans un film (sauf quand un membre de l'équipe du film est là bien sûr). A ne pas aller voir dans un repaire de karlzéroïstes en mal de jugement des autres, donc, si possible.


.::Oli blog
   
imprimer | conseillez l'article à un ami|
Vos commentaires
Ajoutez votre commentaire

Aucun commentaire n'a encore été entré.

   
©Chroniscope : 2000-2017
Conception/design : Jean Bernard | Programmation PHP/Mysql : Fabien Marry | Articles : Sophie | Martin | Anne | Sébastien | Jean | Fabien | Oli | Dan | Samuel | Virae | Antoine
Les avis exprimés sur le site n'engagent que leur(s) auteur(s) | Mentions légales

Valid HTML 4.01! Valid CSS! Level A conformance icon, 
          W3C-WAI Web Content Accessibility Guidelines 1.0
Hit Parade Positionnement et Statistiques Gratuites