Retour vers l'accueil
pub
 
 
 
 
arrondi gauche imprimer    Conseiller l\'article à un ami arrondi droit
 

 

 
 
voir les images
voir vos commentaires
onglet
 
Un film de Todd Edwards - Tony Leech - Co
Durée 1h20
Sortie en France 25/01/2006

Avec
Glenn Close (Granny)
Anne Hathaway (Red)
James Belushi (Le bûcheron)
Patrick Warburton (Le loup)

Scénario Todd Edwards - Tony Leech - Co
Musique Daniel Rogers et John Mark Painter





votez Chroni au Weborama
Votez Chroni !
hotspot

Cette oeuvre a été notée 4

La véritable histoire du petit chaperon rouge (Vo)
(Hoodwinked)
 
Une oeuvre qui tient la route
 

27/02/2006
voir les images
Lorsqu’on décide de faire un film en images de synthèse, la barre est tellement haute avec les Pixar, Dreamworks et consorts, qu’il faut soit investir des millions en 3D, soit jouer la carte du scénario. Là, manifestement, c’est la seconde option qui a été prise, et c’est plutôt réussi. Néanmoins, la 3D est tellement « archaïque » et l’animation peu fluide que le scénario, aussi drôle et enlevé soit-il, n’arrive tout de même pas à donner au film la valeur à laquelle il pouvait prétendre.

Plus de scénar que d'image

Mais bon, on se fait au look et on peut même lui trouver un certain charme, ou du moins un style bien marqué. L’histoire fait penser aux ressorts de Shrek avec un peu moins de parodie et encore plus de burlesque et bouffonneries dans tous les sens. Tout commence comme dans le conte de Perrault, mais ensuite les flics arrivent et on a droit au récit circonstancié des protagonistes. Que faisait le Chaperon Rouge avec son panier, pourquoi la grand-mère était-elle attachée dans le placard ou le loup déguisé, et pour quelle raison le bûcheron débarque-t-il au beau milieu de tout cela ?

Suspens dans la forêt

Les dépositions de ces suspects (dans le vol des recettes de cuisine de la forêt, grand scandale polico-économique sylvestre du moment) sont autant de points de vue et de recoupements dignes d’Usual Suspects. Et le décalage constant entre le conte et des considérations bien actuelles et adultes est la source de beaucoup de bonnes blagues auxquelles on rit franchement. Il y a bien quelques moments qui manquent un peu de pêche, mais ils ont été contrebalancés par deux personnages secondaires qui m’ont fait mourir de rire. Il y a un bouquetin ensorcelé qui ne peut s’exprimer qu’en yodlant, et un écureuil taré qui parle très vite et à qui on ne doit surtout pas donner de la caféine.

On passe franchement un bon moment avec ce film, mais il n’a pas le charme et les finitions d’un Shrek 2. Il est à saluer pour son scénario, et surtout une production indépendante et modeste qui a su réaliser une œuvre qui tient la route.


.::Matoo
   
imprimer | conseillez l'article à un ami|
Vos commentaires
Ajoutez votre commentaire

D'jul a écrit le 01/03/2006 à 01h14.  Commentaire 17022, Visiteur 4601
Encore faut-il que Shrek2 soit une référence...

Si le techniquement réussi tend à imiter la réalité avec des images de synthèse, je renvoi Shrek2 à l'age de pierre à côté de FinalFantasy; maintenant, si le techniquement réussi tend à avoir un style propre que personne d'autre n'a, alors je trouve que celui du chaperon est réussi !

Mais je suis d'accord, certains moments manquent de pêche, par contre, d'autre, tels que le remake de la course poursuite à la Indy2 avec les bougies éclairantes façon italienne, ça vaut le détour; et enfin, le génial recoupement des histoires...

Moi j'attend le dévédé, comme quoi il m'en faut peu !

Ajoutez votre commentaire

   
©Chroniscope : 2000-2017
Conception/design : Jean Bernard | Programmation PHP/Mysql : Fabien Marry | Articles : Sophie | Martin | Anne | Sébastien | Jean | Fabien | Oli | Dan | Samuel | Virae | Antoine
Les avis exprimés sur le site n'engagent que leur(s) auteur(s) | Mentions légales

Valid HTML 4.01! Valid CSS! Level A conformance icon, 
          W3C-WAI Web Content Accessibility Guidelines 1.0
Hit Parade Positionnement et Statistiques Gratuites