Retour vers l'accueil
pub
 
 
 
 
arrondi gauche imprimer    Conseiller l\'article à un ami arrondi droit
 

 

 
 
voir les images
voir vos commentaires
onglet
 
Un film de Steven Spielberg
Pays d'origine USA
Durée 2h40
Sortie en France 25/01/2006

Avec
Eric Bana (Avner)
Daniel Craig (Steve)
Ciaran Hinds (Carl)
Mathieu Kassovitz (Robert)
Hanns Zischler (Hans)
Ayelet Zurer (Daphna)
Geoffrey Rush (Ephraim)
Mathieu Amalric (Louis)
Michael Lonsdale (Papa)

Scénario Eric Roth et Tony Kushner
Musique John Williams
Production Dreamworks
Distribution United International Pictures (UIP





votez Chroni au Weborama
Votez Chroni !
hotspot

Cette oeuvre a été notée 4

Munich
 
Du bon Spielberg
 

27/02/2006
voir les images

Acheter la musique du filmAchetez che Amazon.fr
Spielberg signe là un de ses bons films pour moi, certes très hollywoodien mais pas aussi simpliste qu’on aurait pu le croire. Il part d’un fait réel extrêmement fort et choquant : la prise d’otage d’athlètes israéliens en 1972 par des terroristes arabes, aux jeux olympiques de Munich, qui finissent tous assassinés. A partir de là, on sait que le Mossad a organisé dans le plus grand secret ensuite l’assassinat des fomenteurs de « Munich ». C’est alors là que le cinéma commence, et que Spielberg nous donne une version de comment tout cela aurait pu avoir lieu.

Plongeon de consciences

Les deux heures quarante minutes du film s’évertuent à montrer comment une petite équipe de quelques israéliens, originaires de divers pays, peu entraînés mais motivés, et dotés de tous les moyens financiers, montent des attentats pour venger leur patrie de cette fatale agression. Ces israéliens presque ordinaires, avec Eric Bana à leur tête, deviennent des criminels implacables dont l’unique objectif est de débusquer et supprimer onze personnes listées par Israël dans différentes capitales européennes. Au fur et à mesure de leur implication dans cette machination infernale, des doutes affleurent dans des consciences au départ bien nettes et immaculées.

Comédiens brillants

Les comédiens sont simplement brillants et terriblement convaincants. Eric Bana relève le défi avec un talent indéniable, ainsi que quelques acteurs dont je suis particulièrement féru comme Mathieu Kassovitz ou Michael Lonsdale. Il faut noter d’ailleurs une pléiade d’acteurs, dont beaucoup de français, et énormément de personnages secondaires qui sont très bons. Le scénario imagine l’organisation de ces attentats à Paris, Athènes, Londres, etc.

Et c’est Spielberg qui filme, donc cela donne aussi des plans extraordinaires, une manière de filmer qui en exprime autant que les acteurs ou les décors, des clins d’œil cinématographiques (notamment des affiches de films dans Paris…), des filtres qui donnent une ambiance très particulière et soignée. La mise en scène est efficace, et la manière dont l’attentat de Munich est remontré pendant tout le film permet quelques horribles réminiscences, alors qu’on a tendance à l’oublier.

Engrenage

Je sais qu’on peut reprocher pas mal de chose aux auteurs et à la manière dont sont présentés l’attentat, les protagonistes ou la situation politique sous-jacente. Néanmoins, j’ai apprécié le sentiment qui vient à se dégager du film, cette impression que le terrorisme pour lutter contre le terrorisme, cette attitude œil pour œil dent pour dent, revient à un dilemme et un comble dont on ne peut sortir indemne. Et là manifestement, c’est bonnet blanc et blanc bonnet. Difficile de se venger avec les mêmes armes que son ennemi tout en continuant à avoir une bonne image de soi. Malgré la « justice ou justesse » de la vengeance, on en revient toujours à des « c’est lui qui a commencé » qui font perdre tout sens commun.
Et pourtant à voir les images d’un attentat comme celui de Munich, on n’a envie que de se dire que c’est un juste retour des choses. Mais l’inutilité d’une telle riposte est manifeste dans le film, autant que l’engrenage sanglant et sans fin de tels procédés. Le fait que le film ne plaise ni aux israéliens ni à leurs opposants me fait penser que cette vision n’est peut-être pas si délétère.

:: Le blog de Matoo ::


.::Matoo
   
imprimer | conseillez l'article à un ami|
Vos commentaires
Ajoutez votre commentaire

Mister Twils a écrit le 28/02/2006 à 22h24.  Commentaire 17013, Visiteur 4825
Bonjour

"Le fait que le film ne plaise ni aux israéliens ni à leurs opposants me fait penser que cette vision n’est peut-être pas si délétère."

Ce qui revient à metre dans le même panier les terroristes et ceux qui luttent pour la survie des civils. Je ne suis pas d'accord !! D'autant que le film montre des agents du mossad pas trés realiste ... Voir meme ridicule (amateurisme, note de frais (n'importe quoi quand on connait l'histoire du Moassad !!) et surtout - voir sur le Nouvelle Obs. d'il y a 2 semaines - que l'histoire vient d'un bouquin qui, depuis pas mal de temps, s'avere etre une totale fiction d'avec la realite, ecrit par un imposteur depuis demasqué. Reste la realisation de Mr Spielberg ... et là, c'est du tout bon comme d'hab ...

Dommage, le film ne fait avancé aucune cause, si ce n'est celle du cinema ... et c'est deja pas mal ;)

Ajoutez votre commentaire

   
©Chroniscope : 2000-2017
Conception/design : Jean Bernard | Programmation PHP/Mysql : Fabien Marry | Articles : Sophie | Martin | Anne | Sébastien | Jean | Fabien | Oli | Dan | Samuel | Virae | Antoine
Les avis exprimés sur le site n'engagent que leur(s) auteur(s) | Mentions légales

Valid HTML 4.01! Valid CSS! Level A conformance icon, 
          W3C-WAI Web Content Accessibility Guidelines 1.0
Hit Parade Positionnement et Statistiques Gratuites