Retour vers l'accueil
pub
 
 
 
 
arrondi gauche imprimer    Conseiller l\'article à un ami arrondi droit
 

 

 
 
voir les images
voir vos commentaires
onglet
 
Un film de Rob Marshall
Pays d'origine USA
Durée 2h20
Sortie en France 01/03/2006

Avec
Ziyi Zhang (Sayuri)
Gong Li (Hatsumomo)
Michelle Yeoh (Mameha)
Ken Watanabe (le président)
Koji Yakusho (Nobu)

Scénario Robin Swicord et Doug Wright
Musique John Williams
Production Columbia Pictures
Distribution Mars distribution





votez Chroni au Weborama
Votez Chroni !
hotspot

Cette oeuvre a été notée 4

Mémoires d'une Geisha
(Memories of Geisha)
 
Une belle revanche
 

25/03/2006
voir les images

Acheter la musique du filmAchetez che Amazon.fr



J’ai lu roman d’Arthur Golden il y a pas mal d’années déjà, le genre de roman qu’une tante avait passé à ma mère, qui me l’avait passé à son tour. Le bon best-seller américain qu’on imaginait faisant un film hollywoodien correct. Et c’est le cas, mais vraiment pas plus. J’avais aimé le livre dans ce qu’il délivrait comme souffle exotique et épique dans la destinée particulière d’une petite fille vendue pour devenir geisha. Le film reprend bien ces accents là, mais il est tellement hollywoodien que je me demande si les japonais y retrouve une once de leur culture là-dedans. La fin est aussi différente, histoire de terminer sur un « baiser hollywoodien » dans la plus pure tradition (pas nippone je pense…).

Bel écrin

Je considère donc le film comme un bel écrin, et une sorte de support multimédia au livre. Il donne de jolies illustrations en mouvements, sons et couleurs au roman en définitive. Mais je bloque sur l’utilisation de l’anglais (alors que certains vocables japonais sont conservés, et que les gens parlent anglais avec l’accent japonais), et sur les actrices principales qui sont certes superbes et talentueuses mais… chinoises comme Gong Li ou Zhang Ziyi (ou malaisienne dans le cas de Michelle Yeoh). Car pour un film hollywoodien, il faut de la reusta de chez reusta si on veut garantir le minimum d’entrée et rassurer les producteurs. Mouaich.

Décors magnifiques

Alors il faut le voir comme tel, un très joli film, aux magnifiques décors, avec un scénario très enlevé et passionné, et qui distrait bien pendant tout le temps que ça dure. Mais l’auteur aurait pu apporter une touche supplémentaire, ou aller plus loin que la simple transposition « exotique ». Il aurait pu mais ce n’était manifestement pas dans le cahier des charges. Donc cela reste un bel objet, mais sans vraiment de charme.

Une revanche sur la vie

Zhang Ziyi joue le rôle de Chiyo, une petite fille qui est vendue avec sa sœur par ses parents pauvres. Comme elle est jolie, elle est vendue à une okiya où elle sera formée en tant que geisha, tandis que sa sœur se prostitue dans un bordel. Chiyo doit faire face à la grande et dangereuse Hatsumomo (Gong Li) qui est une célèbre geisha de la même maison, et qui intrigue par méchanceté et jalousie pour nuire à la petite fille. Elle arrive d’ailleurs à ses fins, et Chiyo devient servante de l’okiya. Mais une des geishas les plus puissantes, Mameha (Michelle Yeoh) vient un jour proposer à la propriétaire de l’okiya de former Chiyo, et la défie de réussir à transformer cette dernière en une geisha d’exception. Chiyo devient alors Sayuri, elle apprend peu à peu à devenir geisha, et prend sa revanche sur l’existence…


.::Matoo
   
imprimer | conseillez l'article à un ami|
Vos commentaires
Ajoutez votre commentaire

Aucun commentaire n'a encore été entré.

   
©Chroniscope : 2000-2017
Conception/design : Jean Bernard | Programmation PHP/Mysql : Fabien Marry | Articles : Sophie | Martin | Anne | Sébastien | Jean | Fabien | Oli | Dan | Samuel | Virae | Antoine
Les avis exprimés sur le site n'engagent que leur(s) auteur(s) | Mentions légales

Valid HTML 4.01! Valid CSS! Level A conformance icon, 
          W3C-WAI Web Content Accessibility Guidelines 1.0
Hit Parade Positionnement et Statistiques Gratuites