Retour vers l'accueil
pub
 
 
 
 
arrondi gauche imprimer    Conseiller l\'article à un ami arrondi droit
 

 

 
 
voir les images
voir vos commentaires
onglet
 
Un film de Guy-Phillippe Bertin
Pays d'origine France
Durée 1h32
Sortie en France 23/08/2000
Sortie Mondiale
23/08/2000

Avec
Guy-Philippe Bertin (Dutillard)
Albert Delpy (Edouard)
Féodor Atkine (Jean-François de Roquemaurel)
Patrice Bornand (Patrice)
Dominique Compagnon (Lepetit)
Jacques Bryland (Jacques)
Philip Best (Stuart Dean)
Armelle (Olga)
Claude Koener (Claude)
François Levantal (Etienne Bac)

Scénario Guy-Phillipe Bertin
Musique Nicolas Errera
Production Studiocanal Alain Sarde
Distribution Bac distribution





votez Chroni au Weborama
Votez Chroni !
hotspot

Cette oeuvre a été notée 4

Le sens des affaires
 
"Et là, une scène de viol collectif"
 

26/08/2002
voir les images
Hilarant

Daniel Dutillard, informaticien, détourne 104 millions de francs au détriment de la banque Hanz et Krammer, son employeur, pour financer le film dans lequel joue la fille qu'il veut séduire. Bel acte d'amour !

Sauf qu'il se fait prendre. Sauf que le film en question s'appelle les trois sœurs du Russe Tchekov. Sauf que le patron de Hanz et Krammer, incarné à l'écran par le très convainquant Féodor Aktine, est un être foncièrement désagréable.

Sauf, sauf…. Oui MAIS!

Guy-Philippe BERTIN à la plume, devant et derrière la caméra dresse le tableau comique et satirique du monde impitoyable du cinéma. Majors, banquiers, Hollywood, tout y passe ! Les références croustillantes et les petites phrases nous rappellent constamment que Bertin n'est pas un amateur et que la réalité dépasse souvent la fiction. Un exemple ? Lorsque le conseil d'administration de H & K, un explosif mélange d'incompétents et d'obsédés sexuels, se lance dans une surenchère d'OPA pour masquer ses pertes, le spectateur ne peut s'empêcher de sourire en pensant au désastre de la Metro Goldwin Mayer et de la banque au lion.

Le petit français pince sans rire met aussi le doigt sur la fierté anglaise et les défauts français : " Vous avez pris l'eurostar ?" " Nous avons pris, l'avion, Air France…" " Ah, ils volent aujourd'hui ?" Le jeu des acteurs et la beauté de Claire Keim renforce l'intérêt du film.

En fait, cet assemblage de clairvoyance et de caricature, de fiction et de satire, de drôlerie et de sentiment, crée une comédie française fort distrayante et agréable. Et oui, français ne veut pas forcément dire lourdingue !

On rit beaucoup, et c'est là le principal !



.::Jean
   
imprimer | conseillez l'article à un ami|
Vos commentaires
Ajoutez votre commentaire

Aucun commentaire n'a encore été entré.

   
©Chroniscope : 2000-2017
Conception/design : Jean Bernard | Programmation PHP/Mysql : Fabien Marry | Articles : Sophie | Martin | Anne | Sébastien | Jean | Fabien | Oli | Dan | Samuel | Virae | Antoine
Les avis exprimés sur le site n'engagent que leur(s) auteur(s) | Mentions légales

Valid HTML 4.01! Valid CSS! Level A conformance icon, 
          W3C-WAI Web Content Accessibility Guidelines 1.0
Hit Parade Positionnement et Statistiques Gratuites