Retour vers l'accueil
pub
 
 
 
 
arrondi gauche imprimer    Conseiller l\'article à un ami arrondi droit
 

 

 
 
voir les images
voir vos commentaires
onglet
 
Un film de Bernard Campan Didier Bourdon
Pays d'origine France
Durée 1h42
Sortie en France 12/12/2001
Sortie Mondiale
12/12/2001

Avec
Didier Bourdon (Balthazar)
Bernard Campan (Melchior)
Pascal Legitimus (Gaspard)
Virginie de Clausade (Macha)
Walid Afkir (Jo)
Claude Brosset (Hoeder le patron de la One)
jacques Décombe (Le psychiatre)
Nathalie Roussel (La mère de Macha)

Scénario Bernard Campan Didier Bourdon
Musique L. Bertaud J-C Prdhomme
Production Renn Productions
Distribution Pathe distribution

Sur le Web
Site officiel
Les rois mages





votez Chroni au Weborama
Votez Chroni !
hotspot

Cette oeuvre a été notée 2

Les rois mages
 
Humour pour la one
 

26/08/2002
voir les images
Payé essentiellement par TF1, " Les Rois mages ", la dernière comédie des inconnus, n'est pas qu'une tournure en dérision des symboles des religions reposant sur le petit Jésus. Plus qu'une comédie, une critique de ces partons surpuissants de groupes de médias tentaculaires. Hoeder, patron de la ONE, illustre leur mégalomanie en mettant en exergue leur pouvoir sur les foules, l'appât du gain, le merchandising à outrance, bref, de ces hommes qui ont perdu la foi et qui ne croient plus en rien si ce n'est en eux-mêmes… Jusqu'à se prendre pour les mains de Dieu, voire pour le Créateur en personne.
L'exemple de Hoeder, le groupe de médias aux couleurs, anecdote amusante, de TF1, qui part à la recherche du Messie en plein Paris est, à ce titre, éloquent.

Le retour des inconnus

Les Rois Mages signent le retour des inconnus sur le grand écran. Didier Bourdon, Bernard Campan et Pascal Légitimus sont plutôt en forme sans égaler toutefois leur prestation dans les trois frères ou le pari.
Les situations font mouches et le spectateur rit de bon cœur même si certains gags ont un fâcheux air de déjà vu : le ridicule des êtres de l'Ancien Temps qui découvrent les bonheurs du 21è siècle fut déjà utilisé, usé jusqu'à la moelle devrait-on dire, par la trilogie des visiteurs ( l'original, sa suite et son remake).

Si l'on s'amuse, et c'est là l'essentiel, il ne faut pas perdre de vu le portrait en toile de fond d'une société matérialiste, exploitant la naïveté, rejetant la différence.
Une comédie rigolante mais qui, comme beaucoup d'entre elles tourne en ridicule nos caractéristiques propres

Bref, on passe un bon moment et, petit conseil, ne faites pas comme ces odieux spectateurs qui quittent la salle avant la fin du générique : celui-ci est un bêtisier avec une surprise télévisuelle à la fin.


.::Jean
   
imprimer | conseillez l'article à un ami|
Vos commentaires
Ajoutez votre commentaire

Elsa a écrit le 26/05/2002 à 03h44.  Commentaire 344, Visiteur 221
Pourquoi n'a t il pas passé en Valais??

Ajoutez votre commentaire

   
©Chroniscope : 2000-2017
Conception/design : Jean Bernard | Programmation PHP/Mysql : Fabien Marry | Articles : Sophie | Martin | Anne | Sébastien | Jean | Fabien | Oli | Dan | Samuel | Virae | Antoine
Les avis exprimés sur le site n'engagent que leur(s) auteur(s) | Mentions légales

Valid HTML 4.01! Valid CSS! Level A conformance icon, 
          W3C-WAI Web Content Accessibility Guidelines 1.0
Hit Parade Positionnement et Statistiques Gratuites