Retour vers l'accueil
pub
 
 
 
 
arrondi gauche imprimer    Conseiller l\'article à un ami arrondi droit
 

 

 
 
voir les images
voir vos commentaires
onglet
 
Un film de Andy et Larry Wachowski
Pays d'origine USA
Durée 2h16
Sortie en France 23/06/1999
Sortie Mondiale
1999

Avec
Keanu Reeves (Neo)
laurence Fishburne (Morpheus)
Carrie-Anne Moss (Trinity)
Hugo Weaving (Agent Smith)
Gloria Foster (Oracle)
Joe Pantoliano (Cypher)
Julian Arahanga (Apoc)
Paul Goddard (Agent Brown)
Robert Taylor (Agent Jones)
Marcus Chong (Tank)

Scénario Andy et Larry Wachowski
Musique Don Davis
Production Silver Picture
Distribution Waner Bros





votez Chroni au Weborama
Votez Chroni !
hotspot

Cette oeuvre a été notée 4

Matrix
 
Croire à l'incroyable
 

26/08/2002
voir les images
Fiction

"Brusquement je me réveille comme d'un mauvais rêve. Que s'était-il passé, ou étais-je? Pas moyen de sortir quoique ce soit de mes pensées embrouillées. J'avais mal partout et les idées confuses. En tentant de me redresser, mon corps courbaturé me servit de mémoire. Il servait pour la première fois et était libéré.

"Avant, j'étais comme les autres: le corps dans une cellule de verre et la conscience dans une bulle numérique. Mon cerveau, relié à la matrice était dans l'illusion d'un monde qui n'existait plus depuis cent ans. Et en cent ans que de changements!! Les hommes ont créés des machines toujours plus puissantes qui on finit par acquérir une conscience et qui ont pris le pas sur l'homme, l'emprisonnant dans des cages de verre pour l'énergie qu'il produisait et branchant sa conscience à la matrice pour l'occuper.

"La matrice c'est notre corps, c'est notre Histoire, c'est aussi nos immeubles, nos réalisations, nos actes concrets, notre perception et le corps des autres. Chaque action que nous menons n'est que la traduction dans la matrice des flux neuro-électriques de nos pensées. C'est tout ce que nous percevons puisque rien n'est réel et tout ce que nous savons puisque nous l'avons appris que grâce à la perception, donc à la matrice. Seuls subsistent les rapports inter humains puisqu'ils sont les expressions des consciences des personnes en présence, mais ceux-ci, conditionnés par la matrice ne mènent à rien. Tout est illusion, cogito ergo sum le reste n'existe pas. La matrice a donné aux philosophes les moyens de comprendre la matrice, mais pas d'en sortir. On m'en a extrait, je m'emploierai dès à présent à la combattre."

Ainsi aurait pu parler le personnage principal de Matrix…

Un univers riche

Matrix offre un univers au spectateur. D'ailleurs, l'univers est si riche que le scénario est étonnamment simple. Mais je peux vous dire que l'on ne s'ennuie pas tant on peut être émerveillé par cette quête. De toute façon on ne peut pas tout complexifier à la fois. On ne peut pas faire un scénario hyper complexe qui s'installe dans un univers dont il faut tout découvrir en même temps.

L'anamnèse des constantes cachées

Mais ce film est une métaphore. Cet univers est très familier du sociologue et pour cause, on peut y retrouver beaucoup de Pierre Bourdieu!! Ainsi pour ce dernier, nous ne sommes pas libres puisque nous sommes façonné par un habitus qui est une matrice de perception et d'action (sic) qui lui-même est façonné par notre socialisation. En d'autres termes, notre éducation nous a incorporé des dispositions particulières, inconscientes, qui se traduisent par une vision de monde, de goûts, des schèmes de pensées de sentir et d'agir propres au milieu duquel on est tiré, que l'on tend à reproduire.

Nos parents nous apprennent ce qu'ils savent autant que leur manière d'être. De fait, nous n'avons pour arme dans la vie que ce que nous avons appris d'eux et nous avons tendance à reproduire leur modèle puisque nous avons la même vision du monde (goûts, valeurs…), des compétences culturelles et sociales similaires et un capital économique qui dépend en grande partie d'eux. Il s'agit ici bien sûr d'une simplification vulgarisatrice que les puristes contesteront. Mais si vous désirez plus de développement, envoyez moi un mail, je me ferai un plaisir de vous répondre.

Histoire + effets spéciaux : mélange détonnant !

Que dire de plus? Bien sûr pour rappeler une évidence que personne n'a manqué de souligner, le film est très bien réalisé. Les effets spéciaux sont vraiment très bien faits et d'un excellent niveau. D'ailleurs les bonus ne manquent pas de rappeler combien le film a été un défis à tourner; le budget a pu aider! ;-)

Aussi, la B.O. est vraiment très bien (je ne connais pas le CD officiel, mais je me base sur les musiques du film quand on le regarde). J'aime beaucoup la fin avec la musique des rage against the machine "wake up" qui est vraiment bien dans le thème.

En résumé, c'est un excellent film qui mérite d'être vu. En ce qui me concerne, j'étais dans mon lit, le casque sur les oreilles, dans le noir, les yeux rivés sur l'écran plat de mon powerbook, comme au cinéma.

Quel pied!!!

coulisse du tournage, les secrets du film et les effets spéciaux ("suivez le lapin blanc" et "prenez la pilule rouge"), dessins et stroyboard, biograpgies, filmographies + pour les utilisateurs équipés de DVD ROM : quizz, evolution du film, ses origines, liens internet ( superbe site !).

.::Martin
   
imprimer | conseillez l'article à un ami|
Vos commentaires
Ajoutez votre commentaire

Aucun commentaire n'a encore été entré.

   
©Chroniscope : 2000-2017
Conception/design : Jean Bernard | Programmation PHP/Mysql : Fabien Marry | Articles : Sophie | Martin | Anne | Sébastien | Jean | Fabien | Oli | Dan | Samuel | Virae | Antoine
Les avis exprimés sur le site n'engagent que leur(s) auteur(s) | Mentions légales

Valid HTML 4.01! Valid CSS! Level A conformance icon, 
          W3C-WAI Web Content Accessibility Guidelines 1.0
Hit Parade Positionnement et Statistiques Gratuites