Retour vers l'accueil
pub
 
 
 
 
arrondi gauche imprimer    Conseiller l\'article à un ami arrondi droit
 

 

 
 
voir les images
voir vos commentaires
onglet
 
Un film de Jean-Jacques Beineix
Pays d'origine France
Durée 2h02
Sortie en France 10/01/2001
Sortie Mondiale
2000

Avec
Jean-Hugues Anglade (Michel Durand)
Hélène de Fougerolles (Olga Kubler (prostituée))
Miki Manojlovic (Erostrate)
Valentina Sauca (Hélène Maier)
Denis Podalydès (Inspecteur Chapireau)
Jean-Pierre Becker (Jacques Preco)
Riton Liebman (le DJ)

Scénario Jean-Jacques Beineix
Musique Reinhard Wagner
Production Cargo Films
Distribution UFD

Adapté du livre de:
Jean-Pierre Gattegno




votez Chroni au Weborama
Votez Chroni !
hotspot

Cette oeuvre a été notée 2

Mortel Transfert
 
je suis médecin ! Vous êtes en cavale ?
 

26/08/2002
voir les images
Mitigé

Dans la collection "le fugitif ", voici le psy. À croire que tout les " je suis accusé à tort " du monde sont des médecins….. Le film commence de manière étrange et donne le ton du film.

Pendant deux heures, déconnectez la partie du cerveau qui vous crie ce n'est pas réaliste. Parce que finalement si votre raison crie à la déraison, c'est que le film vous a plus troublé que vous ne le pensiez.
Comme dans la neuvième porte de Polansky le film oscille entre l'horreur (les scènes de cauchemars) et scènes hilarantes ( le voleur de bagnole).

Dans une tradition des mélanges, Beineix nous fournis un drame comique où les fantasmes se mélangent à la réalité dans un étrange rêve gothique.

Descente en enfer

Une descente en enfer sans fin pour le héros. Un psychiatre ( Jean-Hugues Anglade) fasciné par sa cliente (Hélènes de Fougerolles), une sorte de Sado-Maso (mais vraiment MASO), a le malheur de s'endormir durant les séances de sa cliente.
À son réveil la dite patiente est morte asphyxiée. C'est le début d'un enchaînement incroyable de mauvaises décisions et de quiproquos. Cependant intrigue, il y a, et rien n'est réellement ce qui semble être. Si l'histoire ressemble à de la manipulation de psy peu consciencieux comme dans le film " passage à l'acte " avec Timsit et Auteuil, c'est normal. Les deux films sont tirés de livres écrits par la même auteur.

Film culte ou un film "fugitif" de plus ?

En résumé de bons acteurs, une mise en scène saccadée, alternant le rapide et le nerveux et le moite et lent et enfin un scénario alambiqué nous donnent un film unique étrange à l'image de la filmographie de Beineix (Diva). On aime ou on aime pas. Moi je ne sais toujours pas si ce sera un film culte ou un fugitif de plus…

Anecdotes du tournage

Nota : Comme d'habitude c'est Beineix qui cadre lui-même ses films, mais c'est la première fois qu'il l'indique au générique de fin. Le compositeur de la musique du film fait une apparition dans le rôle de l'aveugle. et enfin La cascadeuse qui a doublé Hélène de Fougerolles s'est fait douze points de sutures au front. Anecdotes du tournage raconté par Beineix himself durant une projection publique à Lyon.


.::Anne
   
imprimer | conseillez l'article à un ami|
Vos commentaires
Ajoutez votre commentaire

Sorciere a écrit le 19/04/2002 à 23h49.  Commentaire 312, Visiteur 205
une folie douce, douce folie d'un fou qui s'enroule dans la vie... un Beinex qui deviendra une fenêtre sur cour... à vous de lui voler sa folie.

Ajoutez votre commentaire

   
©Chroniscope : 2000-2017
Conception/design : Jean Bernard | Programmation PHP/Mysql : Fabien Marry | Articles : Sophie | Martin | Anne | Sébastien | Jean | Fabien | Oli | Dan | Samuel | Virae | Antoine
Les avis exprimés sur le site n'engagent que leur(s) auteur(s) | Mentions légales

Valid HTML 4.01! Valid CSS! Level A conformance icon, 
          W3C-WAI Web Content Accessibility Guidelines 1.0
Hit Parade Positionnement et Statistiques Gratuites