Retour vers l'accueil
pub
 
 
 
 
arrondi gauche imprimer    Conseiller l\'article à un ami arrondi droit
 

 

 
 
voir les images
voir vos commentaires
onglet
 
Édité par Gallimard
Nb de pages 211

Prix ::
Prix renaudot




votez Chroni au Weborama
Votez Chroni !
hotspot

Cette oeuvre a été notée 4

Un homme qui dort
 
Que les mots font mal
 

00/00/0000
voir les images
Acheter le livreAchetez che Amazon.fr
Acheter la musique du livreAchetez che Amazon.fr
Un Homme qui dort, c'est le récit, écrit à la 2° personne du singulier, d'un jeune homme, étudiant, qui un jour d'examen décide de ne pas se lever.
C'est le début d'une longue plongée dans l'indifférence la plus totale au monde et aux personnes qui l'entourent, la découverte de la solitude la pus complète.

Le roman est un récit dépressif, pourtant il est je pense pour toute personne susceptible de le lire un récit aux allures personnelles pour le lecteur.
Parce que chacun de nous a sûrement cette envie de tout envoyer balader un jour, de vivre différemment.

Encore une fois Pérec parle de quotidien, de routine, bientôt. "L'homme qui dort" remplace sa vie par une routine censée le protéger, se rend étranger à tous et à tout le monde.
Dans un Parsi anonyme, dans sa chambre minuscule dont il connaît tous les recoins, il poursuit son processus.

Il y aussi les cinémas. Les cinémas de quartier dont raffolait Pérec. Eux sont également l'un des héros du roman. Pour moi du moins, peut-être parce que je me suis sentie interpellée par l'auteur, peut-être parce que quelque part il s'adressait à moi, parce que le cinéma est présent dans ma vie et que j'avais envie de lui donner une place qu'il n'a peut-être pas.

C'est ce qui arrive avec Pérec. Il y a cette façon d'être personnel, tellement personnel, universel peut-être ("occidentalement parlant") qui ne peut que nous toucher dans ce que nous sommes, ou dans ce que nous pourrions être.

Morceau choisi

"Tu n'as rien appris, sinon que la solitude n'apprend rien, que l'indifférence n'apprend rien : c'était un leurre, une illusion fascinante et piégée. Tu étais seul et voilà tout et tu voulais te protéger; qu'entre le monde et toi les ponts soient à jamais coupés. Mais tu es peu de choses et le monde est un si grand mot : tu n'as jamais fait qu'errer dans une grande ville que longer sur quelques kilomètres de façades, des parcs et des quais".

Et nous nous n'avons eu qu'à rester notre livre ouvert, sur nos genoux, dans un métro, un bus, un train, ou confortablement assis dans un canapé ou couché dans notre lit, le monde est venu s'offrir à nous, une expérience que nous avons palpée sans la vivre réellement, et dont peut-être nous sauront tirer des leçons.

Quand les mots font mal.

.::Sophie
   
imprimer | conseillez l'article à un ami|
Vos commentaires
Ajoutez votre commentaire

Guaillard a écrit le 27/01/2003 à 21h54.  Commentaire 422, Visiteur 271
Je trouve au contraire que les mots font du bien, après la lecture du bouquin de Pérec.
Je trouve que les mots sont bien choisis, qu'ils ne sont pas anodins, tant ils découvrent une part de soi que l'on ose à peine effleurer, que l'on ose à peine respecter.
J'aime sa description de l'absence et je prend ce livre comme une ôde à l'absence, ce moment qui n'existe nulle part, sur aucune tablette, et pourtant duquel nait toutes les idées, tous les fantasmes et, surtout, les plus intimes.
Qu'il est bon de pouvoir se perdre, d'avoir le droit de se perdre, pour ne pas s'achever totalement, qu'il est bon de se nier, comme se nie le personnage de Pérec, pour ne pas plonger tête baissée dans sa propre exclusion. Je déteste une société qui condamne l'errance et la perdition et qui cherche les agneaux qui pourront porter son drapeau...

J'aurais écrit ce livre sans le dernier chapitre! un brin moralisateur, non?
Quelqu'un sait-il si ce livre était destiné à quelqu'un en particulier? Un ami?

Ajoutez votre commentaire

   
©Chroniscope : 2000-2017
Conception/design : Jean Bernard | Programmation PHP/Mysql : Fabien Marry | Articles : Sophie | Martin | Anne | Sébastien | Jean | Fabien | Oli | Dan | Samuel | Virae | Antoine
Les avis exprimés sur le site n'engagent que leur(s) auteur(s) | Mentions légales

Valid HTML 4.01! Valid CSS! Level A conformance icon, 
          W3C-WAI Web Content Accessibility Guidelines 1.0
Hit Parade Positionnement et Statistiques Gratuites