Un film de Peter Hyams
Pays d'origine USA
Durée 1h56

Avec
Roy Schneider (Heywood Floyd)
John Lithgow (Walter Curnow)
Helen Mirren (Tanya Kirbuk)
Bov balaban (Chandra)
Keir Dullea (Dave Bowman)

Scénario le roman de Arthus C Clarke
Musique David Shire
Production Turner Entertainment co
Distribution Warner Home Video

Le DVD
Zone2

A propos du scénario:
Peter Hyams a adapté le roman éponyme d'Arthus C. Clarke sans prendre les distances, et sans avoir le talent, de Kubrick



 

2010 premier contact
(2010 the year we make contact)
 
On a retrouvé le cerveau de Georges W. Bush
 

18/08/2002
Resumé :

9 ans après que HAL 9000 ai pété les plombs dans le film culte de Kubrick une équipe russo-américaine tente de trouver une explication au monolythe (Non, je ne parle pas de la PS2) en récupérant Discovery et en réinitialisant HAL. Keceke ça va donner ?

Ce que j'en pense :

Ce film n'est pas une énorme bouse cosmique.

Certes, il cumule les handicaps. Certes, il se veut la suite de 2001 l'odyssee de l'espace. Certes, comme tous les films d'anticipation, 2010 souffre d'un vieillissement prématuré : voir des 286 présentés comme le top de l'informatique en 2010, ça ne peut que faire sourire. Certes, on sent par moment que les trucages manquent de moyens : la scène du vaisseau en feu grâce à un bouclier thermique gonflable est à se pisser dessus. Malgré tout cela sa vision reste agréable et permet, peut-être et avec toutes les réserves qu'il faut émettre, de compléter 2001 et de lui redonner du sens. En effet, même s'il peut être considéré comme une oeuvre à part entière, 2001, comme 2010, s'inscrit dans l'oeuvre de Arthur C. Clarke. (enfin presque puisque 2001 a été scénarisé par Kubrick ET Clarke).

Quand je parlais de cordes, en voici un exemple. Un russe et un américain sont sur un bateau, les gouvernements se tapent dessus alors le yankee et le popov se tapent dessus. Mais heureusement il y a des interventions extérieures (au choix : forces divines, monolythe, champignons hallucinogènes, scénaristes). Alors devant "la chose" ils s'unissent et tout se termine par des chansons. "We are the champion", " j'irai revoir ma normandie".

Bref, pas grand chose à se mettre sous la dent

Ah si, la morale du film " si seulement on arrêtait de se taper dessus et de vouloir se dominer l'un l'autre le monde irait beaucoup mieux" est un sens commun mais c'est toujours bon de le rappeler. Même en collection "best buy" de la warner, ( des dvd à moins de 100 balles) je vous déconseille de l'acheter.



.::Jean
©Chroniscope : 2000-2019
Conception/design : Jean Bernard | Programmation PHP/Mysql : Fabien Marry | Articles : Sophie | Martin | Anne | Sébastien | Jean | Fabien | Oli | Dan | Samuel | Virae | Antoine
Les avis exprimés sur le site n'engagent que leur(s) auteur(s) | Mentions légales