Dispo sur playstation 2
Édité par; Sony
Sortie en France 11/12/2002

Sur le Web
Site officiel
The Getaway




 

The Getaway
 
Londres, bagnoles et pègre
 

04/01/2003
Ah, Londres, quelle belle ville !! Ses rues, son fleuve, ses bus à deux étages, ses mafieux…

The Getaway, c’est avant tout l’histoire d’un homme, Mark Hammond, dont la femme a été tuée et le fils enlevé… Rien que ça ! On peut dire que ça commence bien… Vous l’aurez compris votre mission sera de retrouver votre fils en exécutant de sales missions pour Charlie Jonhson, un grand caïd de la pègre locale (Mr Lee, Nick Collins, Jamahl, entre autres..). Heureusement vous n’êtes pas seul pour accomplir votre mission. Franck Carter, un flic de Londres rêve d’avoir la peau de Charlie Jonhson, c’est un allié précieux.

Deux scénarios pour le prix d’un…

Jouer avec deux personnages en même temps ce n’est pas un luxe, c’est pour cela que les programmeurs de la Team Soho ont dû découper l’histoire en deux parties, une avec Mark Hammond, l'autre avec Franck Carter. C’est sans doute plus simple ainsi.

De curieuses particularités…

La première fois que vous conduirez un véhicule dans Londres (dans le jeu) ne vous étonnez pas si un autre vient en sens inverse, on est en Angleterre et ils conduisent à gauche, ne riez pas au début c’est pas si évident que ça…
Il n’y a pas d’indications à l’écran. Rien. Pas une jauge de vie, pas une carte, pas un indicateur de munitions, rien…
Pour se diriger, les clignotants de la voiture vous signalent de quel coté tourner.
Le corps du héro fait office de "jauge de vie" : plus il est affaibli, plus la nécessité de se reposer est grande. Il suffit juste de se mettre sur un mur et après quelques secondes c’est reparti. Pour les munitions ? Le principe est encore plus simple, quand il n'y en a plus, il n'y en a plus.
Je ne sais pas si c’est une allusion faite à Metal Gear Solid, mais il existe un mode furtif assez pratique pour vous coller contre les murs et vous abaisser derrière un muret ou une caisse…

Les voitures

Je ne connais pas le nombre de voitures exactement disponible dans le jeu, mais il me semble qu’il y en a au moins 50, de la Citroën Saxo, à la Lexus SC430, sans compter les bus; les taxis (anglais, bien sûr) et autres ambulances… Pour se servir c’est aussi pratique que dans GTA 3, on se sert sur la route ! Mais attention à ne pas vous faire écraser, sinon Game Over…


Le réalisme

Londres est modélisé à la perfection de Piccadilly Circus, au London Bridge. Idem pour les rues.
Mais à coté de cette apparente qualité graphique parfaite, le jeu souffre d'un maniement des personnages difficile, notamment dans les scènes d'escaliers. De plus, le déplacement de la caméra n’est pas parfait loin de là !
En mode conduite, rien n’a signaler ! C'est mieux que dans GTA 3.
Les policiers remarquent même vos erreurs de conduite : attention à la verbalisation ! (Game Over).

Les points négatifs

Il existe de grosses lacunes notamment dans la liberté d’action : on suit les missions. La visite libre de la ville n’est possible que si l’on a fini le jeu avec Mark ou Franck.
.::Seb
©Chroniscope : 2000-2020
Conception/design : Jean Bernard | Programmation PHP/Mysql : Fabien Marry | Articles : Sophie | Martin | Anne | Sébastien | Jean | Fabien | Oli | Dan | Samuel | Virae | Antoine
Les avis exprimés sur le site n'engagent que leur(s) auteur(s) | Mentions légales