De Jean-Marie Gustave Le Clézio
Édité par Gallimard
Nb de pages 374
Sortie en France 01/01/1991




 

Le Chercheur d'Or
 
écrit à la Le Clézio
 

28/11/2005
Puisque je suis dans ma période Le Clézio, pas de raison de se priver. Et j'ai bien fait.

Aux rêves d'enfance succèdent tout un tas de malheurs

Alexis L'Étang, qui vit avec sa famille à l'Île Maurice à la fin du XIXe siècle, vit dans un paradis, jusqu'à la faillite de son père.

Alors aux rêves d'enfance succèdent tout un tas de malheurs, qui le conduiront même au front dans les Flandres en 14-18, mais avec toujours cette volonté de mettre la main sur le trésor du Corsaire, caché dans l'île Rodrigues.

La quatrième de couverture en dit beaucoup plus, un peu trop à mon avis.

Le livre fait appel aux connaissances de "là-bas"

Un peu dur à lire quand on ne connaît ni la géographie et la flore mauriciennes, ni le vocabulaire marin. Mais un très beau roman d'apprentissage, et écrit à la Le Clézio. J'étais tout ému tout bizarre, à la fin du livre. Bordel, mais comment peut-on encore lire du Marc Lévy ou du Amélie Nothomb?

(et puis j'ai plus que jamais envie d'aller là-bas...)
.::
©Chroniscope : 2000-2017
Conception/design : Jean Bernard | Programmation PHP/Mysql : Fabien Marry | Articles : Sophie | Martin | Anne | Sébastien | Jean | Fabien | Oli | Dan | Samuel | Virae | Antoine
Les avis exprimés sur le site n'engagent que leur(s) auteur(s) | Mentions légales